Les écoles primaires ferment alors que Kiev renforce les restrictions sur les coronavirus – FRANCE 24

Publié le:

Kiev (AFP)

De nouvelles restrictions de coronavirus, y compris les fermetures d’écoles primaires et les restrictions de voyage, sont entrées en vigueur lundi à Kiev, la capitale ukrainienne, alors que les infections ont augmenté.

Le mois dernier, les autorités ont réintroduit des restrictions anti-virus dans la ville de 3 millions d’habitants. Ceux-ci ont été renforcés avec la fermeture des écoles primaires et des jardins d’enfants lundi et seuls les travailleurs essentiels tels que les médecins et les pompiers ont été autorisés à utiliser les transports en commun.

Les responsables de Kiev ont déclaré avoir émis plus de 430 000 cartes de voyage pour cette catégorie de travailleurs.

La police a vérifié les passagers pour des laissez-passer spéciaux avant de les laisser prendre les bus et les tramways, et les tarifs des taxis ont grimpé en flèche en raison des bordures.

Les autorités ont résisté pendant des mois au resserrement des restrictions, craignant une nouvelle tension sur l’économie en difficulté de l’un des pays les plus pauvres d’Europe.

Depuis le 20 mars, les lieux culturels et les grands centres commerciaux de Kiev ont été fermés et les restaurants limités aux plats à emporter.

À Kiev, plus de 400 nouveaux cas et 32 ​​décès liés aux coronavirus ont été enregistrés au cours des dernières 24 heures, a déclaré lundi le maire Vitali Klitschko sur Telegram.

L’Ukraine, qui souffre d’un système de santé vieillissant, a signalé samedi le plus grand nombre d’infections quotidiennes depuis le début de la pandémie, avec plus de 20 000 cas.

Le pays de 40 millions d’habitants a enregistré plus de 1,7 million d’infections à Covid et plus de 34 000 décès.

Il n’a jusqu’à présent reçu que 500 000 doses du vaccin AstraZeneca / Oxford et 215 000 doses du vaccin chinois CoronaVac.

L’Ukraine a lancé une campagne de vaccination fin février, plus tard que de nombreux autres pays européens, et plus de 290 000 personnes ont reçu une première dose à ce jour.