Les décès dus au COVID-19 en France dépassent la barre des 100000 – Agence Anadolu | Anglais

PARIS

La France a enregistré 296 nouveaux décès dus au coronavirus, ont annoncé jeudi les autorités sanitaires, portant le nombre total de décès dans le pays à 100 073.

Avec les derniers chiffres, la France est devenue le troisième pays européen après le Royaume-Uni et l’Italie à signaler plus de 100000 décès dus au COVID-19.

Quelque 38 045 personnes ont également été testées positives en France au cours de la dernière journée.

“Nous n’oublierons aucun visage, aucun nom”, a déclaré le président Emmanuel Macron dans un tweet rendant hommage aux disparus.

«Nous avons tous une pensée pour leurs familles, leurs proches, pour les enfants qui ont perdu un parent ou un grand-parent, les frères et sœurs endeuillés, les amitiés rompues», a ajouté Macron.

Il y a un débat dans le pays sur le fait que le nombre de décès avait déjà franchi la barre des 100000, les experts affirmant que les données relatives au virus mises à jour par les autorités sanitaires ne reflètent pas le nombre exact de décès.

Jean-Marie Robine, conseiller scientifique à l’Institut français d’études démographiques, a déclaré à FranceInfo News, que la barre des 100000 avait été franchie il y a longtemps.

Il a souligné que les données officielles ne comptaient pas les décès survenus à domicile.

Pendant ce temps, le pays accélère la campagne de vaccination, avec l’espoir que les lieux publics rouvriront d’ici la mi-mai.

Macron a tenu une réunion à l’Elysée jeudi soir avec les ministres du Cabinet pour discuter de la réouverture de lieux culturels et de restaurants, cafés fermés depuis octobre.

Le Premier ministre Jean Castex a annoncé que le nombre total de personnes vaccinées devrait atteindre «12 millions, 2 millions de plus que prévu», d’ici aujourd’hui soir.

A partir de ce week-end, des créneaux de vaccination seront ouverts pour les enseignants des écoles, collèges et lycées, professionnels de la petite enfance, policiers, gendarmes et surveillants de l’administration pénitentiaire de plus de 55 ans. Environ 400 000 de ces professionnels devraient être vaccinés.

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des reportages proposés aux abonnés dans le système de diffusion de nouvelles AA (HAS), et sous forme résumée. Veuillez nous contacter pour les options d’abonnement.