Les cas de coronavirus en France augmentent alors que de nouvelles restrictions se profilent – The Straits Times

PARIS (AFP) – La France a enregistré mercredi 17 mars son plus grand nombre de cas quotidiens de coronavirus depuis près de quatre mois. La région parisienne, durement touchée, se prépare à un éventuel confinement pendant le week-end pour endiguer la vague de cas.

Au cours des dernières 24 heures, 38 501 nouvelles infections ont été enregistrées, contre 29 975 la veille, et le nombre le plus élevé depuis novembre, a déclaré l’autorité de santé publique.

Le taux de “positivité” – la proportion de résultats positifs par rapport au nombre de tests effectués dans l’ensemble – est resté stable à 7,5 %, mais le nombre de personnes en soins intensifs a légèrement diminué pour atteindre 4 219, selon les données.

La région Île-de-France, qui comprend Paris, a représenté plus d’un quart de ces cas de soins intensifs.

Le nombre de décès dus au Covid-19 au cours des dernières 24 heures dans l’ensemble de la France s’élève à 246, portant le total du pays à 91 427.

Mardi, le Premier ministre Jean Castex avait déclaré que de nouvelles restrictions pourraient être mises en place pour la région parisienne, à l’instar des fermetures du week-end déjà imposées dans les régions de Nice et de Calais.

“Nous sommes dans une situation préoccupante et critique et, évidemment, des mesures du type de celles qui ont été utilisées dans d’autres parties du territoire sont sur la table”, a déclaré M. Castex.

L’augmentation spectaculaire du nombre de cas mercredi pourrait renforcer les arguments en faveur d’un nouveau confinement, même si les écoles devraient rester ouvertes, a déclaré le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à l’issue d’un conseil des ministres.

M. Castex doit révéler les détails des nouvelles mesures jeudi.

Lors d’une visite à l’hôpital de la région parisienne mercredi, le président Emmanuel Macron a déclaré que toute nouvelle mesure serait “proportionnée” et serait prise sur une base territoriale.

“Nous prendrons les décisions qui doivent être prises”, a-t-il déclaré.

La France tente actuellement d’intensifier sa campagne de vaccination, malgré la suspension temporaire du vaccin britannico-suédois d’AstraZeneca, dans l’attente d’une décision de l’Agence européenne des médicaments sur ses éventuels effets secondaires.

Au total, un peu plus de 5,5 millions de personnes en France ont reçu au moins une injection de vaccin et près de 2,4 millions ont reçu les deux doses, selon les données officielles.