Les Capitales : Nord Stream 2 a besoin d’une ” perspective européenne ” – EURACTIV Allemagne

Les Capitales vous apportent des nouvelles de toute l’Europe – grâce au réseau EURACTIV. Aujourd’hui, notamment : poursuite du débat sur le projet Nord Stream 2, reprise des vaccinations avec la substance Astrazeneca et reprise des blocages dans certains pays de l’UE.

Également sur EURACTIV.co.uk : six faits sur les certificats Corona de l’UE, dix ans d’intervention de l’OTAN en Libye, et la Commission européenne a dépensé 460 millions d’euros en cabinets de conseil.

///

BERLIN / BRUXELLES

Bullmann explique Nord Stream 2 : L’eurodéputé allemand Udo Bullmann a déclaré à EURACTIV.com que le gazoduc Nord Stream 2 a besoin d’une ” perspective européenne ” pour corriger les ” erreurs ” du passé.

M. Bullmann, qui est également porte-parole pour les affaires européennes au sein de l’exécutif du parti SPD, a exposé les trois dimensions de la question du gazoduc : “Premièrement, nous avons l’intérêt des États-Unis à vendre leur gaz de schiste à l’Europe”, a-t-il déclaré. Deuxièmement, la transition énergétique en Allemagne comprend deux abandons importants : le charbon et l’énergie nucléaire.

La troisième dimension, qui était en fait “une erreur dès le départ”, a déclaré M. Bullmann, était que “nous avons absolument besoin d’une perspective européenne.” Après tout, de nombreuses critiques à l’égard de l’oléoduc de la mer Baltique reliant la Russie à l’Allemagne “ont pour toile de fond le fait que ces accords ne font pas partie de la stratégie énergétique européenne.” Plus d’informations (en anglais) ici.

>&gt ; Plus sur le sujet :

Nord Stream 2 : les républicains américains mettent en garde contre un “accord par la petite porte”.

L’envoyé américain pour le climat souhaite une coopération étroite avec l’UE dans ce domaine

Munitions non explosées et armes anciennes : Le danger qui sommeille dans la mer Baltique

(Sarantis Michalopoulos, EURACTIV.com)

///

BER BER BERLIN / RO RO ROME / BUCHAREST

On avance : En réponse à la recommandation de l’Agence européenne des médicaments (EMA), prendre Allemagne et plusieurs autres pays de l’UE ont repris les vaccinations avec le vaccin Corona d’Astrazeneca.

Les vaccinations au moyen de ce médicament vont se poursuivre vendredi, mais avec des mises en garde, a annoncé le ministre allemand de la santé, Jens Spahn (CDU). Des pays comme France et Espagne veulent utiliser à nouveau le médicament, que l’EMA a qualifié de “sûr et efficace”.

Sur Italie sera également vacciné à nouveau avec Astrazeneca à partir d’aujourd’hui. C’est ce qu’a annoncé le Premier ministre Mario Draghi jeudi soir. Le nouveau Premier ministre a ajouté : “L’accélération de la livraison de certains vaccins contribuera à compenser les retards d’autres entreprises pharmaceutiques. Nous avons déjà pris des décisions importantes à l’égard des entreprises qui ne respectent pas les accords. Nous le devons à ceux qui nous ont quittés.”

Le site ROMAIN Le comité des vaccinations, quant à lui, décidera aujourd’hui, vendredi, si l’utilisation des vaccins du lot ABV2856 d’Astrazeneca peut être à nouveau autorisée.

La Roumanie n’avait pas suspendu la vaccination avec les substances d’Astrazeneca en principe, mais avait cessé d’utiliser le lot ABV2856. Cet approvisionnement avait été lié à la mort de deux hommes en Sicile.

>&gt ; Lire la suite : L’Allemagne et d’autres pays de l’UE reprennent les vaccinations d’Astrazeneca

(EURACTIV.com / AFP / Daniele Lettig, EURACTIV.it / Bogdan Neagu, EURACTIV.ro)

///

VIENNE

Brièvement à Berlin : Le chancelier Sebastian Kurz (ÖVP), lors de sa visite d’une journée à Berlin, a demandé que les déplacements entre l’Allemagne et l’Autriche soient à nouveau facilités dans un avenir proche.

Le ministre fédéral de l’Intérieur, Horst Seehofer, lui a fait savoir que les contrôles frontaliers entre la Bavière et le Tyrol pourraient être démantelés dans les deux semaines à venir, a déclaré M. Kurz.

Le chef du gouvernement autrichien a également rencontré le ministre de la santé, M. Spahn, et le président allemand, M. Steinmeier – mais son homologue direct, Mme Angela Merkel, n’a pas trouvé le temps de s’entretenir avec le chancelier.

(Philipp Grüll, EURACTIV.de)

///

PARIS / SOFIA

Renouvellement de Lockdown I : Le Premier ministre français Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions qui seront mises en œuvre dans 16 départements, dont Paris. Auparavant, il y avait eu une autre augmentation significative de nouveaux cas de COVID-19 au cours des dernières semaines.

Le verrouillage, qui commence aujourd’hui (vendredi), sera en place dans ces régions pendant les quatre prochaines semaines, selon le rapport. Les commerces “non essentiels” devront à nouveau fermer, mais cette fois, les écoles resteront ouvertes et le couvre-feu existant commencera désormais à 19 heures au lieu de 18 heures.

Le Premier ministre a ajouté qu’actuellement, environ 5,7 millions de personnes dans le pays ont été vaccinées au moins une fois.

Renouvelé Lockdown II : La Bulgarie connaîtra également un confinement de dix jours à partir de lundi prochain, a annoncé jeudi le ministre de la Santé, Kostadin Angelov.

Il y a seulement trois semaines, certaines mesures avaient été assouplies. Dès lundi, les écoles, les jardins d’enfants, les gymnases et les restaurants seront à nouveau fermés. Seules les pharmacies, les épiceries, les agences bancaires et les drogueries pourront continuer à ouvrir, selon les nouvelles mesures. Tous les événements culturels et de divertissement seront également suspendus et les fêtes privées telles que les mariages ne pourront être organisées qu’avec un maximum de 15 personnes.

M. Angelov a également appelé les responsables politiques à ne pas utiliser la pandémie à des fins d'”autopromotion”, compte tenu des élections générales du 4 avril prochain. Ceux-ci devraient avoir lieu dans tous les cas.

(Mathieu Pollet, EURACTIV.fr / Krassen Nikolov, EURACTIV.bg)

///

MADRID

Le Parlement vote la légalisation de l’euthanasie : Le Parlement espagnol a approuvé jeudi un projet de loi visant à réglementer l’euthanasie dans le pays.

L’Espagne deviendrait ainsi le septième pays au monde à légiférer et à légaliser l’euthanasie. Au total, 202 députés ont voté en faveur du projet de loi, 141 contre, et deux se sont abstenus.

Pour leur part, les partis qui se sont opposés à la loi – le Partido Popular (conservateur) et le Vox (radical) – ont souligné que les soins palliatifs étaient la seule solution raisonnable. Avec l’attitude selon laquelle les êtres humains ne devraient jamais être autorisés à décider de la vie et de la mort, les deux partis ont principalement repris le point de vue de nombreux conservateurs archi-catholiques et “pro-vie” en Espagne. Plus d’informations à ce sujet (en anglais) ici.

(EFE, partenaire médiatique d’EURACTIV)

///

ATHENES

L’égalité : Un nouveau comité a été formé en Grèce pour rédiger une “Stratégie nationale pour l’égalité des personnes LGBTIQ+”.

Auparavant, le Premier ministre conservateur Kyriakos Mitsotakis s’était – de manière quelque peu surprenante – également clairement prononcé en faveur d’un renforcement de l’action en faveur de l’égalité.

>&gt ; Lire la suite : Le Premier ministre conservateur grec fait campagne pour l’égalité des droits

(Theodore Karaoulanis, EURACTIV.gr)

///

DUBLIN

Réunion virtuelle de la Saint-Patrick : Le Premier ministre irlandais Micheal Martin a remercié les États-Unis pour leur “profonde compréhension de l’importance des équilibres et des nuances” et leur “soutien indéfectible” sur la question de l’Irlande du Nord post-Brexit.

Le chef du gouvernement irlandais s’est entretenu par vidéoconférence avec le président américain Joe Biden le jour de la Saint-Patrick (17 mars). Une tradition s’est instaurée entre l’Irlande et les États-Unis, qui consiste à organiser une réunion le jour de la fête irlandaise ; en dehors des périodes de pandémie, cette réunion a généralement lieu à la Maison Blanche à Washington. Plus d’informations ici.

(Paula Kenny, EURACTIV.com)

///

HELSINKI

Plus d’engagement militaire : Une commission parlementaire multipartite a recommandé à la Finlande d’accroître son implication et sa participation aux “opérations de gestion de crise”, notamment en Afrique.

Le rapport, intitulé “Gestion efficace des crises” et publié mercredi, a été approuvé hier par une nette majorité des partis au Parlement. Elle identifie le changement climatique, la croissance démographique, la mauvaise gouvernance, la migration forcée et le terrorisme comme des problèmes potentiellement croissants.

>&gt ; Lire la suite : La Finlande “prête” à jouer un rôle plus important dans la gestion des crises en Afrique

(Pekka Väntinnen, EURACTIV.com)

///

PRAGUE

Quota alimentaire rejeté : La chambre haute du Parlement tchèque (Sénat) a rejeté une proposition visant à obliger les épiceries de plus de 400 mètres carrés à vendre un “quota minimum” de produits alimentaires tchèques.

Le projet d’amendement de la loi sur l’alimentation va maintenant retourner à la Chambre des députés, qui pourra ensuite le retravailler, rapporte l’agence de presse tchèque.

>&gt ; Plus sur ce sujet : République tchèque Première

(Ondřej PlevákEURACTIV.cz)

///

BUDAPEST

Fidesz quitte le PPE : Après avoir quitté le groupe parlementaire européen du Parti populaire européen (PPE) début mars, le Fidesz du Premier ministre hongrois Orbán a maintenant quitté le parti européen en tant que tel jeudi.

La courte lettre de démission a été signée par la ministre de la famille, Katalin Novák. publié sur les médias sociaux. Le parti conservateur européen a réagi par un déclaration tout aussi courteIl a déclaré que cette lettre “mettait automatiquement fin à l’adhésion du Fidesz au PPE”.

>&gt ; Lire la suite : Le Fidesz quitte le PPE

(Vlagyiszlav Makszimov, EURACTIV.com)

///

BRATISLAVA

Fraude avec des fonds européens : Un audit a révélé des fraudes au sein de l’organisme payeur agricole slovaque (PPA) dans 60 % d’un total de 110 procédures représentant 47 millions d’euros.

C’est ce qu’a confirmé le ministre de l’agriculture et du développement rural, Ján Mičovský, lors d’une conférence de presse tenue hier. Plus d’informations (en anglais) ici.

(Irena Jenčová, EURACTIV.sk)

///

Joint Border Force? : La Slovénie négocie actuellement un accord avec l’Italie, l’Autriche et la Hongrie pour mettre en place des patrouilles de police communes le long de sa frontière avec la Croatie.

Le ministre slovène de l’Intérieur Aleš Hojs l’a confirmé jeudi à la chaîne de télévision publique RTVSLO.

Des projets visant à mettre en place des patrouilles de police conjointes à la frontière entre la Slovénie et la Croatie sont en cours de discussion en raison de l'”afflux de migrants” attendu et du manque de personnel slovène sur le terrain, a déclaré M. Hojs.

(Željko Trkanjec, EURACTIV.hr )

///

SARAJEWO

La Russie met en garde contre un rapprochement avec l’OTAN : Des responsables russes ont averti la Bosnie-Herzégovine que toute démarche en vue d’une adhésion à l’OTAN signifierait également “choisir un camp”.

Cela aurait de toute façon des conséquences, a déclaré l’ambassade russe à Sarajevo. “En cas de rapprochement concret de la Bosnie-Herzégovine et de l’OTAN, notre pays devra réagir à cet acte hostile”, a averti l’ambassade dans un communiqué publié sur son site web.

(Željko Trkanjec, EURACTIV.hr)

///

[Bearbeitet von Sarantis Michalopoulos, Daniel Eck, Paula Kenny, Benjamin Fox]