Les Capitales : le Danemark réduit les dons provenant de sources ” anti-démocratiques ” – EURACTIV Allemagne

Les Capitales vous apportent des nouvelles de toute l’Europe – grâce au réseau EURACTIV. Aujourd’hui, notamment : l’interdiction des dons au Danemark, l’inquiétude de la CDU à l’approche des élections régionales et de nouveaux conflits liés au Brexit à l’horizon.

Également sur EURACTIV.co.uk : les pays riches ne veulent toujours pas divulguer les brevets des vaccins, l’évolution de la réponse de l’Allemagne à la pandémie, et des questions-réponses sur le ” passeport de vaccination ” pour les voyages.

///

COPENHAGUE

Interdiction de faire des dons : Le Danemark interdira à l’avenir les dons provenant d’individus, d’organisations et d’autorités “potentiellement extrémistes” s’ils visent à retourner les citoyens musulmans du pays “contre la société” et à porter atteinte aux droits de l’homme et aux libertés fondamentales.

La loi, initiée par le gouvernement social-démocrate, a été adoptée à une large majorité mardi. Elle devrait entrer en vigueur dès la semaine prochaine. Plus d’informations ici.

(Pekka Väntinnen, EURACTIV.com)

///

Test de stress pour Laschet : Lors des élections régionales de dimanche prochain dans le Bade-Wurtemberg et la Rhénanie-Palatinat, le scandale lié à l’achat de masques faciaux pourrait causer la perte des chrétiens-démocrates.

Le vote dans le Baden-Württemberg, en particulier, représente un premier test de résistance pour le chef du parti CDU, Armin Laschet, avant les élections fédérales de septembre.

>&gt ; Lire la suite : Prélude à la super année électorale : le test de Laschet

(Philipp Grüll, EURACTIV.de)

///

COPENHAGUE / OSLO / REYKJAVIK / V IENNE / BERLIN

Arrêt des vaccinations Astrazeneca : Les autorités sanitaires du Danemark, de la Norvège et de l’Islande ont suspendu jeudi l’utilisation du vaccin d’Astrazeneca après que des caillots sanguins se soient formés chez des personnes vaccinées.

Astrazeneca continue d’être utilisé : À la suite des décisions prises au Danemark, en Norvège et en Islande, les États membres de l’UE discutent également d’une éventuelle révision ou suspension supplémentaire.

L’Autriche, pour sa part, a décidé de continuer à utiliser le vaccin suédo-britannique : “Les avantages des vaccins Corona approuvés et disponibles sont clairement prouvés. La poursuite de la campagne de vaccination est importante et permet de sauver des vies chaque jour”, a souligné hier un porte-parole du ministère de la santé.

L’Institut Paul Ehrlich, qui est responsable des vaccins en Allemagne, conserve également le vaccin Corona d’Astrazeneca.

>&gt ; Lire la suite : L’Institut Paul Ehrlich s’en tient au vaccin d’Astrazeneca

(Philipp Grüll, EURACTIV.de / Reuters)

///

PARIS

Détente en voyage : Dans un décret, le ministre français des Affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian, a annoncé que l’exigence d’une “raison impérieuse” pour voyager vers ou depuis certains pays sera supprimée.

Cela concerne l’Australie, la Corée du Sud, Israël, le Japon, la Nouvelle-Zélande, le Royaume-Uni et Singapour. Le Drian a justifié cette démarche par “l’utilisation très répandue de la variante britannique en France, d’une part, et la situation sanitaire spécifique de ces pays, d’autre part”.

Pour tous les autres pays, un test PCR négatif, ne datant pas de plus de 72 heures, sera toujours exigé à l’entrée. Le gouvernement a également annoncé que la liste des “raisons impérieuses” pour lesquelles les voyages sont autorisés sera élargie pour “inclure toutes les relations familiales”. En outre, les étudiants qui passent des examens et/ou des concours d’entrée pourront également voyager librement.

(Mathieu Pollet, EURACTIV.fr)

///

BRUXELLES

Le jeune sera-t-il vacciné dans quelques mois? : Les enfants et les jeunes qui le souhaitent pourront se faire vacciner “après l’été”, a promis jeudi le Premier ministre belge Alexander De Croo, du parti libéral Open VLD. Plus d’informations (en anglais) ici.

(Alexandra Brzozowski, EURACTIV.com)

///

ROM

L’interdiction de résiliation est prolongée : L’interdiction des licenciements en Italie va être prolongée au-delà de la date limite initialement prévue du 31 mars, a annoncé jeudi le ministre du travail Andrea Orlando lors d’une audition au Sénat.

L’interdiction a été adoptée l’année dernière comme mesure contre la crise économique déclenchée par la pandémie de COVID-19. L’interdiction devrait maintenant durer jusqu’au 30 juin pour les grandes entreprises, et probablement plus longtemps pour les petites et moyennes entreprises.

(Daniele Lettig, EURACTIV.it)

///

MADRID

Support I : Le gouvernement espagnol approuvera aujourd’hui, vendredi, un programme d’aide de sept milliards d’euros, attendu depuis longtemps.

Cette mesure vise à améliorer la situation économique difficile de nombreuses petites et moyennes entreprises et des indépendants, qui ont été gravement touchés par les retombées économiques de la crise du COVID-19. Plus d’informations (en anglais) ici.

(EFE, partenaire médiatique d’EURACTIV)

///

ATHENES

Soutien II : Le Premier ministre grec Kyriakos Mitsotakis a annoncé jeudi un nouveau plan de soutien.

Les employés et les entreprises touchés par les retombées de la pandémie recevront ainsi un total de 2,5 milliards d’euros – en plus des 9,1 milliards d’euros déjà distribués en 2021. Plus d’informations (en anglais) ici.

(Alexandros Fotiadis, EURACTIV.gr)

///

LONDRES

Les contrôles douaniers sont toujours suspendus : Le gouvernement britannique a cédé à la pression des entreprises nationales jeudi et a de nouveau reporté de six mois, jusqu’en janvier 2022, les contrôles douaniers sur les importations en provenance de l’UE et d’autres pays. Plus d’informations (en anglais) ici.

Pas de prolongation pour les citoyens de l’UE : Les Britanniques Haute Cour a accordé une demande de prolongation de la Régime de règlement de l’UE (EUSS) au motif que la procédure de candidature doit avoir un délai final.

Auparavant, le Conseil conjoint pour le bien-être des immigrés (Joint Council for the Welfare of Immigrants) a déposé une plainte demandant au ministère de l’Intérieur de prolonger la date limite à laquelle les citoyens de l’UE vivant au Royaume-Uni peuvent demander le statut de résident permanent dans le cadre de ce programme.

Le délai se termine actuellement en juin. Une prolongation est destinée à garantir que les personnes concernées “ne courent pas le risque de devenir effectivement sans papier et illégales” et donc d’être menacées d’expulsion.

>&gt ; Lire la suite :

Le Brexit et les inquiétudes concernant les infirmières de l’UE

Droit de séjour après le Brexit : problèmes pour les citoyens de l’UE

Un salaire d’au moins 30 000 euros : le Royaume-Uni pose des conditions aux futurs immigrants

(Benjamin Fox, EURACTIV.com)

///

V VILNIUS / TALLINN / RIGA

Nouveau système : Les trois Etats baltes ont écrit à la Commission européenne pour demander un nouveau système de “distribution en fonction des besoins” des vaccins COVID-19.

Cela permettrait, selon eux, d’améliorer l’efficacité du programme de vaccination de l’UE.

>&gt ; Lire la suite : Un nouveau système de distribution du vaccin COVID basé sur les besoins est nécessaire.

(Natasha Foote, EURACTIV.com)

///

WARSAW

Interdiction d’adoption : Le ministère polonais de la justice a préparé un projet de loi qui interdirait aux couples homosexuels d’adopter des enfants.

“Cette solution correspond à l’opinion de la grande majorité de la société polonaise”, a affirmé le ministre de la Justice, Zbigniew Ziobro.

>&gt ; Lire la suite : Le gouvernement polonais veut interdire l’adoption pour les couples de même sexe

(Monika Mojak, EURACTIV.pl)

///

BUDAPEST

La Hongrie participera à l’initiative israélienne : Le gouvernement hongrois a conclu un accord avec le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu pour se joindre à l’initiative internationale de vaccination “Passeport vert”.

Le Premier ministre Viktor Orbán a fait cette annonce à l’agence de presse publique MTI à la suite d’une visite à Jérusalem jeudi, qu’il a effectuée en compagnie du Premier ministre tchèque Andrej Babiš. Plus d’informations (en anglais) ici.

(Vlagyiszlav Makszimov, EURACTIV.com)

///

PRAGUE

Plus de vaccinations : Environ 47 000 personnes ont été vaccinées contre le COVID-19 en République tchèque mercredi. Il s’agit du nombre le plus élevé en un jour jusqu’à présent.

Cela porte à 949 000 le nombre total de vaccins administrés dans ce pays de dix millions d’habitants.

(Ondřej PlevákEURACTIV.cz)

///

BRATISLAVA

Corruption suspectée : L’Office national slovaque d’investigation criminelle (NACA) a arrêté hier Vladimír Pčolinský, le chef du service de renseignement SIS, pour suspicion de corruption.

Le Quotidien Denník N rapporte que la présidente Zuzana Čaputová a temporairement suspendu Pčolinský de son poste parce que les actes dont il était accusé “auraient été commis en relation directe avec l’exercice de ses fonctions de directeur du SIS”.

>&gt ; Lire la suite : Allégations de corruption : le chef des services de renseignement slovaques arrêté

(Irena Jenčov, EURACTIV.sk)

///

SOFIA

Verrouillage non demandé : Les autorités sanitaires bulgares ne veulent pas imposer de nouvelles mesures de confinement.

La raison : malgré le taux élevé de mortalité lié au COVID-19, “les gens n’en veulent tout simplement pas”, a expliqué le ministre de la santé, Kostadin Angelov. Plus d’informations (en anglais) ici.

(Krassen Nikolov, EURACTIV.bg)

///

ZAGREB

Club Méditerranée : La Croatie souhaite rejoindre le groupe MED7, a déclaré jeudi le ministre croate des Affaires étrangères et européennes, Gordan Grlić Radman, lors d’une visite à Chypre. C’est ce que rapporte l’agence de presse HINA.

>&gt ; Lire la suite : La Croatie va rejoindre le club méditerranéen

(Željko Trkanjec, EURACTIV.hr)

///

BELGRAD

12 millions de dollars de l’UE : La Commission européenne a proposé de débloquer près de 12 millions d’euros du Fonds de solidarité européen pour aider la Serbie à lutter contre la pandémie de COVID-19, a annoncé jeudi la délégation de l’UE en Serbie. Plus d’informations ici.

Éloge du criminel de guerre (présumé) : Le ministre serbe de l’Intérieur et leader du “Mouvement socialiste” Aleksandar Vulin a déclaré jeudi que l’ex-président Slobodan Milošević mérite “le respect de la Serbie et des Serbes, mais aussi le respect de tous ceux qui honorent les combattants de la liberté.”

Milošević avait été accusé de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité lors des guerres de Yougoslavie. Il a été extradé vers le tribunal des Nations unies pour les crimes de guerre de La Haye, mais il y est décédé en 2006, de sorte qu’aucun verdict n’a jamais été rendu.

(betabriefing.com, EURACTIV.rs)

///

SARAJEWO

Situation critique à nouveau : Le nombre de migrants arrivant dans le canton d’Una-Sana, dans le nord-ouest de la Bosnie-Herzégovine, est apparemment en train d’augmenter à nouveau, rapporte avaz.ba.

Les autorités locales ont déjà demandé l’aide d’autres régions du pays afin que la situation ne devienne pas “complètement hors de contrôle”. Les centres d’accueil de Bihać, Velika Kladuša et Cazin ne peuvent encore accueillir que 2 500 personnes au maximum. Par conséquent, environ 1 500 personnes dorment actuellement dans les rues, sur les places publiques et dans des bâtiments abandonnés, a-t-il ajouté.

(Željko Trkanjec, EURACTIV.hr)

///

[Bearbeitet von Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Paula Kenny, Benjamin Fox]