Les capitales: l’Allemagne s’oppose à une nouvelle démarcation dans les Balkans – EURACTIV Allemagne

The Capitals vous informe de l’actualité de toute l’Europe – grâce au réseau EURACTIV. Aujourd’hui, entre autres: Heiko Maas se prononce clairement contre le tracé de nouvelles frontières dans les Balkans, le différend tchéco-russe se poursuit et le président fédéral suisse est en visite à Bruxelles.

Egalement sur EURACTIV.de: critique de la taxonomie européenne des finances vertes, «papier fantôme» slovène et interview de l’ambassadeur américain pour la Biélorussie «bloqué» à Vilnius.

///

BERLIN / PRISTINA

Contre de nouvelles frontières: Le ministre fédéral des Affaires étrangères Heiko Maas a rejeté le redécoupage des frontières dans les Balkans occidentaux selon des critères ethniques.

Lors d’une conférence de presse conjointe avec le président kosovar Vjosa Osmani, Maas a confirmé que l’Allemagne refusait de redessiner les frontières dans les Balkans; De tels plans sont “une chose du passé”, dangereux et irréalistes. Plus à ce sujet ici.

>> Plus sur le sujet:

Le «papier fantôme» provoque des troubles dans les Balkans; La réaction de l’UE est longue à venir

La Slovénie veut-elle la “dissolution pacifique” de la Bosnie-Herzégovine? Le premier ministre et le président nient

Changements aux frontières dans les Balkans? Michel ne veut pas commenter le papier slovène

(Željko Trkanjec, EURACTIV.hr)

///

PARIS

Le pire a survécu: La situation du COVID en France “s’améliore”, a déclaré le Premier ministre français Jean Castex lors d’une conférence de presse jeudi soir.

Il a déclaré que “le pic de la troisième vague semble être derrière nous” et a de nouveau annoncé un assouplissement des réglementations de verrouillage existantes.

(Clara Bauer-Babef, EURACTIV.fr)

///

BRUXELLES / BERN

Limitation des dommages: Le président fédéral suisse Guy Parmelin se rend aujourd’hui à Bruxelles pour une réunion au sommet avec la présidente de la Commission européenne, Ursula von der Leyen.

La raison en est le blocage permanent d’un contrat, qui menace de suspendre les relations commerciales entre la Suisse et son principal partenaire commercial.

>> : le président suisse sur la visite de contrôle des dommages à Bruxelles

(EURACTIV.com / Reuters)

///

ROM

Plan de relance national: Le Premier ministre italien Mario Draghi présentera le «plan de reconstruction» italien au Conseil des ministres aujourd’hui, vendredi, dans le cadre du programme de l’UE «Next Generation EU».

Selon les avant-projets connus, un total de 221,5 milliards d’euros sera dépensé, dont 191,5 milliards proviendront de l’UE et 30 milliards d’un fonds créé par le gouvernement, rapporte le journal. Le soleil 24 heures.

Le plan contenait certains «indicateurs» de réformes à approuver – par exemple ceux relatifs à l’administration publique, à la justice, à la simplification des procédures bureaucratiques et aux nouvelles règles de production d’énergie à partir de sources renouvelables.

(Daniele Lettig, EURACTIV.it)

///

MADRID

Étiré: Le gouvernement espagnol a déjà avancé 2,1 milliards d’euros du programme de réhabilitation des coronavirus au cours des dernières semaines – ce qui correspond à 7,9% du total de 26 milliards d’euros que le pays doit recevoir. Plus à ce sujet ici.

(EFE, partenaire média d’EURACTIV)

///

LONDRES / BRUXELLES

Feu vert final: Les eurodéputés veulent enfin ratifier l’accord commercial post-Brexit avec le Royaume-Uni la semaine prochaine.

Les présidents des groupes ont fixé mardi prochain (27 avril) la date du vote en plénière. Plus à ce sujet ici.

>> Plus sur le sujet:

Johnson avec le rejet du référendum irlandais et les menaces à Bruxelles

Le Parlement européen s’approche de l’approbation de l’accord sur le Brexit, mais des inquiétudes demeurent

(Benjamin Fox, EURACTIV.com)

///

STOCKHOLM

Litige: La société chinoise Huawei a intenté une action en justice contre le régulateur suédois des télécommunications après que la société a été interdite de participer aux enchères 5G en Suède et a ordonné aux opérateurs de télécommunications de supprimer la technologie Huawei des réseaux et des systèmes avant la fin de 2024.

>> : Huawei poursuit les autorités suédoises

(Pekka Väntinnen, EURACTIV.com)

///

VARSOVIE

La plupart des décès par COVID: La Pologne a enregistré le plus grand nombre de décès liés au COVID en Europe la semaine dernière, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

En outre, l’augmentation du taux de mortalité pendant la pandémie était la plus élevée de l’UE par rapport à 2016-2019, à 23,5%, selon les données d’Eurostat.

(Aleksandra Krzysztofoszek, EURACTIV.pl)

///

PRAGUE / BRATISLAVA

Le président Zeman se retient: Alors que la République tchèque connaît le plus grand différend diplomatique de son histoire récente avec la Russie, le président tchèque Miloš Zeman reste silencieux sur la question.

Il est connu pour ses opinions majoritairement pro-russes. Zeman ne veut pas faire de commentaire tardif sur les développements jusqu’à dimanche.

Expulsion solidaire: De son côté, la Slovaquie va expulser trois diplomates russes, ont annoncé jeudi le Premier ministre Eduard Heger, le ministre de la Défense Jaroslav Naď et le ministre des Affaires étrangères Ivan Korčok.

La Slovaquie a été le premier pays de l’UE à faire preuve de solidarité avec la République tchèque dans le différend avec Moscou. “La Slovaquie ne peut pas et ne tolérera pas si les activités des représentants des missions diplomatiques étrangères ne respectent pas les principes convenus”, a déclaré Heger à la presse slovaque. “Assurer la sécurité des citoyens est l’une des plus grandes tâches de l’Etat”, a-t-il ajouté.

Les diplomates russes concernés ont désormais sept jours pour quitter le pays. Il faut s’attendre à ce que la Russie prenne des mesures similaires et renverra probablement trois diplomates de l’ambassade de Slovaquie à Moscou.

>> Plus sur le sujet:

Le différend tchéco-russe se poursuit; La Slovaquie s’engage à soutenir

Le Premier ministre tchèque Babiš qualifie l’explosion d ‘«acte de terrorisme»

Prague donne à Moscou un ultimatum pour le retour des diplomates tchèques

(Ondřej Plevák, EURACTIV.cz / Irena Jenčová, EURACTIV.sk)

///

BUDAPEST

Une université chinoise est en cours de construction: Le gouvernement hongrois envisage de construire un campus à Budapest pour l’Université chinoise de Fudan, en collaboration avec des entrepreneurs chinois.

Le projet sera financé par un prêt de 1,25 milliard d’euros de la Chine, comme annoncé ce mois-ci. Le projet controversé a déjà déclenché un différend entre le gouvernement hongrois et le conseil municipal de Budapest. Partenaire média d’EURACTIV Télex signalé.

>> sur le sujet: Différend sur l’université chinoise en Hongrie

(Vladimir Maksimov, EURACTIV.com)

///

SOFIA

Rejeté après les critiques de Borisov: Le scientifique Martin Osikowski a été démis de ses fonctions à l’Université de Sofia pour l’économie nationale et mondiale pour des “raisons disciplinaires” – quelques jours seulement après avoir critiqué l’apparition du Premier ministre Boyko Borissov à l’institution le 2 avril. Plus à ce sujet ici.

(Krassen Nikolov, EURACTIV.bg)

///

LJUBLJANA

Investissements dans l’énergie: Le gouvernement slovène estime que 21 à 27 milliards d’euros de dépenses privées et publiques seront nécessaires pour que le pays atteigne l’objectif d’émissions nettes nulles d’ici 2050.

La stratégie proposée à cet effet crée également la base pour la construction d’une nouvelle unité dans la seule centrale nucléaire slovène à Krško à ce jour.

>> : la Slovénie a besoin d’environ 25 milliards d’euros pour la transition énergétique

(Sebastijan R. Macek, STA)

///

ZAGREB

Cambriolage: En raison de la pandémie et des catastrophes naturelles telles que les tremblements de terre, le PIB croate a diminué de 7,8% au premier semestre 2020 par rapport à l’année précédente, a déclaré jeudi le président de la Banque nationale croate (HNB) Boris Vujčić.

Cela est dû, entre autres, à une baisse de la consommation privée, des investissements et des exportations, tandis que les dépenses publiques ont augmenté de manière minimale. Plus à ce sujet ici.

(Željko Trkanjec, EURACTIV.hr)

///

BELGRADE / SARAJEWO

Amis I: La Serbie a besoin des États-Unis comme “ami” et ne pourra pas se développer rapidement sans le soutien américain, a déclaré jeudi le président serbe Aleksandar Vučić lors d’une réunion avec des membres du groupe de réflexion du Conseil de l’Atlantique.

Amis II: La Serbie souhaite également renforcer ses relations avec la population bosniaque et croate de Bosnie-Herzégovine – et pas seulement avec le peuple serbe de la Republika Srpska, a souligné Vučić jeudi à Banja Luka lors d’une visite officielle d’une délégation serbe dans la ville. Plus à ce sujet ici.

(betabriefing.com, EURACTIV.rs)

///

[Bearbeitet von Alexandra Brzozowski, Daniel Eck, Paula Kenny, Zoran Radosavljevic, Josie Le Blond]