Les acheteurs français s’arrachent les biens immobiliers de premier ordre à Londres – The Real Deal

Les acheteurs français affluent à Londres pour acheter des maisons.
Au cours des neuf premiers mois de l’année, 11 % des acheteurs étrangers dans les meilleurs quartiers de Londres venaient de France, selon Bloomberg News. L’année dernière, les ressortissants français ne représentaient que 2 % des acheteurs étrangers.

Ce changement s’explique en partie par le fait que la pandémie a compliqué les voyages, et donc la capacité des acheteurs potentiels à chercher dans des endroits éloignés. La volatilité de la livre sterling rend également les propriétés londoniennes attrayantes pour les Européens du continent, bien que les acheteurs suisses soient les seuls autres Européens à avoir effectué une part importante des achats.

“La combinaison d’une livre faible, d’une hausse imminente des droits de timbre et d’une concurrence moindre de la part des acheteurs qui doivent prendre un vol long-courrier a créé une opportunité d’achat”, a déclaré Tom Bill, responsable de la recherche résidentielle au Royaume-Uni chez Knight Frank.

Derrière les Français, les Hongkongais et les Américains représentaient chacun 9,2 % des acheteurs étrangers de biens immobiliers de premier ordre à Londres. Les acheteurs chinois représentaient 8,2 % des acheteurs. Les acheteurs indiens complétaient le top 5 avec une part de 7,3 % des achats. [Bloomberg News] – Dennis Lynch