L’économie circulaire : L’Italie première dans l’UE pour la troisième année consécutive | Sicilia Oggi Notizie – Sicilia Oggi Notizie

Recyclage des plastiques et déchets organiques : le Montello (BG). Installation de recyclage du plastique. Montello (Bergame), 8 février 2018. ANSA/MONTELLO.

Pour la troisième année consécutive, l’Italie se confirme comme le premier pays d’Europe dans le domaine du recyclage. C’est ce que révèle le troisième “Rapport national sur l’économie circulaire en Italie 2021”, préparé par le CEN-Circular Economy Network (le réseau promu par la Fondation pour le développement durable en collaboration avec un groupe d’entreprises et d’associations professionnelles) et l’ENEA, et présenté ce matin. En résumant les scores de chaque secteur de l’économie circulaire, l’Italie est première avec 79 points, suivie de la France avec 68, de l’Allemagne et de l’Espagne avec 65 et de la Pologne avec 54. En matière de production circulaire, notre pays obtient 26 points, avec un écart de 5 points avec la France. En ce qui concerne la productivité des ressources, nous sommes en tête du classement. Chaque kg de ressource consommé en Italie génère 3,3 euros de PIB, contre une moyenne européenne de 1,98 euros. En termes de part d’énergie renouvelable utilisée par rapport à la consommation totale d’énergie, l’Italie perd sa suprématie : avec 18,2%, elle tombe à la deuxième place, derrière l’Espagne (18,4%), mais devant l’Allemagne (17,4%), la France (17,2%) et la Pologne (12,2%). Le recyclage des déchets urbains en 2019, selon les données de l’Ispra, était de 46,9 %, ce qui correspond à la moyenne européenne et place l’Italie en deuxième position après l’Allemagne. D’autre part, le taux de recyclage de tous les déchets s’élève à 68 %, soit un taux nettement supérieur à la moyenne européenne (57 %), ce qui le place au premier rang des principales économies européennes. Le taux d’utilisation de matériaux circulaires en Italie en 2019 était de 19,3 % : supérieur à la moyenne de l’UE27 (à 11,9 %), inférieur à celui de la France (20,1 %), mais supérieur à celui de l’Allemagne (12,2 %). En ce qui concerne l’emploi dans les secteurs de la réparation, de la réutilisation et du recyclage, l’Italie occupe la deuxième place : derrière la Pologne, devant la France, l’Allemagne et l’Espagne. En 2018, dans l’UE27, plus de 3,5 millions de personnes étaient employées dans les secteurs de l’économie circulaire. Avec 519 000 salariés, l’Italie se place en deuxième position après l’Allemagne (680 000 salariés). En ce qui concerne les investissements et l’emploi, l’Italie est en quatrième position, après l’Espagne, la Pologne et l’Allemagne, mais elle est dernière parmi les grandes économies européennes pour le nombre de brevets. En 2016, 14 brevets italiens ont été déposés sur un total de 269 dans l’UE (67 seulement en Allemagne). En ce qui concerne la location et le leasing de matériel de bureau, y compris les ordinateurs, parmi les 5 plus grandes économies européennes, c’est notre pays qui a la plus grande présence d’entreprises, mais avec un chiffre d’affaires qui reste inférieur à celui des autres pays. Sur le front de la réparation et de la réutilisation, on compte plus de 25 000 entreprises qui réparent des biens électroniques, mais aussi d’autres biens personnels (vêtements, chaussures, montres, bijoux, meubles, etc.). Dans ce secteur, notre pays se classe au troisième rang des cinq économies les plus importantes d’Europe, derrière la France (plus de 33 000 entreprises) et l’Espagne (plus de 28 600).