Le secrétaire général fait l’éloge de la France et discute du sommet de l’OTAN avec le président Macron – Siège de l’OTAN

Le secrétaire général Jens Stoltenberg a rencontré le président français Emmanuel Macron à Paris vendredi 21 mai 2021 pour discuter des préparatifs du prochain sommet de l’OTAN le 14 juin.

La France est au cœur de notre Alliance transatlantique, avec des troupes hautement qualifiées, des capacités de pointe sur tout le spectre de la dissuasion et de la défense, et des investissements de défense importants, dépensant 2% du PIB,»A déclaré le secrétaire général. M. Stoltenberg a remercié le président Macron pour les contributions de la France aux déploiements de l’OTAN, y compris les troupes du groupement tactique défensif multinational de l’Alliance en Estonie, et les jets dans le cadre du Baltic Air Policing de l’OTAN, et d’importants investissements dans la défense. Il a également rendu hommage au rôle de la France dans la lutte contre le terrorisme, y compris au Sahel, et au rôle de la France dans le renforcement du partenariat OTAN-UE.

Qualifiant le prochain sommet de l’OTAN d’une occasion unique de renforcer l’alliance entre l’Europe et l’Amérique du Nord, le secrétaire général a souligné l’importance de prendre des décisions de fond et tournées vers l’avenir. M. Stoltenberg a déclaré que grâce à l’initiative OTAN 2030, les Alliés renforceront l’unité, notamment par davantage de consultations sur toutes les questions qui affectent notre sécurité, une réaffirmation des valeurs fondamentales et un engagement renforcé en faveur de la défense collective. Il a ajouté que l’OTAN 2030 vise également à élargir notre approche de la sécurité, notamment en mettant l’accent sur la résilience, la technologie et le changement climatique; et le maintien de l’ordre international fondé sur des règles, notamment en approfondissant les partenariats dans le monde. “C’est un programme ambitieux, car à l’ère de la concurrence mondiale, nous devons être ambitieux pour défendre notre peuple, nos valeurs et nos intérêts,»A déclaré le secrétaire général.

Les deux dirigeants ont également discuté de la lutte contre le terrorisme en Irak, dans la région du Sahel et en Afghanistan. Abordant la fin de la mission Resolute Support en Afghanistan, le Secrétaire général a déclaré: «Alors que nous mettons fin à notre présence militaire, nous ouvrons un nouveau chapitre. Le soutien futur de l’OTAN reposera sur trois piliers principaux. Premièrement, nous prévoyons de fournir des conseils et un soutien des capacités aux institutions de sécurité afghanes, ainsi qu’un soutien financier continu aux forces de sécurité afghanes. Deuxièmement, nous prévoyons de fournir une éducation et une formation militaires à l’extérieur de l’Afghanistan, en mettant l’accent sur les forces d’opérations spéciales. Et troisièmement, nous prévoyons de financer la fourniture de services, y compris l’appui au fonctionnement de l’aéroport de Kaboul. Tout cela permettra aux Alliés de l’OTAN et à la communauté internationale dans son ensemble de continuer à aider le peuple afghan et à contribuer aux efforts de paix.

Les deux dirigeants ont également abordé la situation en Ukraine, M. Stoltenberg notant que la Russie a toujours plus de troupes en Ukraine et aux alentours qu’avant la récente escalade. Le secrétaire général a appelé à une résolution pacifique, saluant le rôle de la France dans le format normand.