Le RKI veut déclarer la France zone à haut risque – Tagesspiegel

La consommation d’alcool en baisse pendant la pandémie

La consommation de boissons alcoolisées a diminué malgré la baisse des prix – même si les consommateurs ont payé la bière au détail près d’un pour cent de moins l’année de la pandémie 2020, par exemple, que l’année précédente.

Pendant la pandémie, cependant, les ventes de bière, en particulier, se sont effondrées. Chaque habitant de l’Allemagne a bu en moyenne près de cinq litres de bière de moins en 2020 qu’en 2019. Alors que la consommation de vins mousseux et de spiritueux, avec respectivement moins 2,1 % et moins 0,9 %, n’a pas baissé beaucoup plus que les années précédentes, la consommation de bière par habitant, avec un moins de 5,4 % par rapport à 2019, a connu la “plus forte chute au cours des dix dernières années”.

Au total, les brasseries et les entrepôts de bière situés en Allemagne ont vendu environ 87,1 millions d’hectolitres de bière alcoolisée en 2020. – et donc 5,1 millions d’hectolitres de moins qu’en 2019. Les ventes de bière en avril et mai 2020 – c’est-à-dire pendant le premier lockdown – ont diminué respectivement de moins 17 % et moins 13 % par rapport aux mois respectifs de l’année précédente.

Les ventes de bière en novembre 2020 – au début du deuxième lockdown – ont également diminué de 14 % par rapport à l’année précédente. Toutefois, la plus forte baisse des ventes en glissement annuel à ce jour a été enregistrée en janvier 2021, avec moins 27 %. “Dans l’ensemble, la tendance montre que les fermetures de bars et de restaurants imposées pendant les deux lockdowns et l’annulation de grands événements ont été principalement responsables de la baisse des ventes de bière.“, a déclaré l’agence fédérale. (kna)