Le rebond du trading stimule les bénéfices de SocGen en France – Yahoo Canada Finance

By Matthieu Protard and Marc Angrand

PARIS (Reuters) – La Société Générale poursuivra la refonte de sa banque d’investissement après que sa division actions ait affiché sa meilleure performance en six ans au premier trimestre, a annoncé jeudi la banque française.

Le chiffre d’affaires du trading d’actions a bondi à 851 millions d’euros contre 9 millions il y a à peine un an, permettant à SocGen d’afficher un bénéfice net meilleur que prévu de 814 millions d’euros (977 millions de dollars) après une perte de 326 millions d’euros au premier trimestre 2020.

Les actions de la troisième plus grande banque française ont bondi de 6,6% à leur plus haut niveau depuis mars 2020 et ont augmenté de 3% à 9 h 26 GMT, surperformant une baisse de 0,46% de l’indice Stoxx Europe 600 Banks.

“Les activités des actions ont connu leur meilleur trimestre depuis 2015”, a déclaré SocGen dans un communiqué.

Sous pression pour booster sa rentabilité, Frédéric Oudea, directeur général de SocGen, a accéléré la refonte de ses métiers en cours depuis 2018 pour renforcer son bilan.

Elle a vendu des divisions dans des pays d’Europe centrale et orientale tels que la Pologne, la Serbie et la Bulgarie et a également abandonné ou réduit certaines activités de banque de financement et d’investissement (BFI), telles que le négoce de matières premières.

Slawomir Krupa, responsable des solutions bancaires mondiales et des solutions aux investisseurs de SocGen, a déclaré que le rebond des opérations sur actions ne changerait pas la revue de la CIB qui devrait être dévoilée le 10 mai, le prêteur souhaitant réduire le profil de risque de ses produits structurés.

L’année dernière, SocGen a été touchée par des pertes liées à des produits dérivés complexes et la banque a annoncé qu’elle abandonnerait certains secteurs d’activité.

Krupa a déclaré aux journalistes que l’activité au cours des trois derniers trimestres soutenait les réflexions de la banque sur l’examen de la banque d’investissement, sans donner plus de détails.

Les actions de SocGen ont progressé de 43% depuis le début de l’année après avoir chuté de 45% en 2020, tandis que l’indice Stoxx Europe 600 Banks a grimpé de 25% cette année, atteignant son plus haut niveau depuis le 26 février 2020 jeudi.

“La forte reprise des actions et la bonne tenue du chiffre d’affaires dans le commerce de détail français sont rassurantes et le consensus doit revaloriser les estimations compte tenu du retournement des marchés mondiaux et de la baisse du coût du risque”, ont déclaré les analystes de JPMorgan.

PESER LES VERROUILLAGES

D’autres banques européennes ont également pu s’appuyer sur des volumes de négociation exceptionnels et des provisions pour risque de crédit moins élevées au début de 2021 pour compenser les faibles marges sur les prêts.

UniCredit et ING ont dépassé les attentes de bénéfices jeudi, tout comme la plus grande banque italienne Intesa Sanpaolo mercredi.

Le bénéfice par action de SocGen a bondi à 0,79 euro, au-dessus d’une prévision moyenne de 0,23 euro, selon les données de Refinitiv.

Le chiffre d’affaires des titres à revenu fixe et du trading de devises a augmenté de 2,63%, surperformant certains concurrents européens tels que BNP Paribas et Barclays, mais restant à la traîne des banques d’investissement américaines.

Cependant, les banques européennes sont toujours aux prises avec des marges minces en raison de taux d’intérêt historiquement bas et des restrictions du COVID-19, ce qui signifie que la résilience de leurs rebonds du premier trimestre sera probablement mise à l’épreuve si les volumes de négociation diminuent.

Dans son activité de vente au détail en France, SocGen a enregistré une baisse de 1,8% de son chiffre d’affaires au premier trimestre, les blocages ayant pesé sur les activités, mais elle a déclaré que l’activité s’améliorait progressivement.

Le chiffre d’affaires devrait être compris entre -1% et + 1% cette année, a déclaré à la presse le responsable des réseaux de distribution Sébastien Proto.

SocGen a également confirmé que les provisions pour pertes sur prêts dues à la pandémie diminueraient cette année par rapport aux niveaux de 2020.

La banque voit désormais son coût du risque, qui reflète les provisions pour créances douteuses, se situer entre 30 et 35 points de base en 2021, contre 64 points de base l’an dernier.

Dans le cadre de nouvelles initiatives visant à améliorer les rendements, SocGen a entamé le mois dernier des négociations exclusives pour vendre la majeure partie de sa filiale de gestion d’actifs Lyxor à Amundi pour 825 millions d’euros.

Le prêteur a également annoncé l’année dernière qu’il fusionnerait ses deux réseaux de banque de détail en France, avec la fermeture de 600 de ses près de 2100 agences d’ici 2025.

(1 USD = 0,8328 euros)

(Reportage de Matthieu Protard et Marc Angrand, édité par Sarah White, Carmel Crimmins et David Clarke)