Le propriétaire du mégaship de Suez négocie une demande de sortie de plus de 900 millions de dollars – FRANCE 24

Publié le: Modifié:

Tokyo (AFP)

Le propriétaire japonais d’un mégaship saisi après avoir bloqué le canal de Suez a déclaré qu’il négociait avec les autorités égyptiennes après avoir exigé 900 millions de dollars de compensation pour sa libération.

Le MV de 200000 tonnes Ever Given s’est coincé en diagonale dans l’artère étroite mais cruciale du commerce mondial dans une tempête de sable le 23 mars, déclenchant un effort gigantesque de six jours pour le déloger.

La société de données maritimes Lloyd’s List a déclaré que le blocage par le navire, plus long que quatre terrains de football, retenait environ 9,6 milliards de dollars de marchandises entre l’Asie et l’Europe chaque jour où il était bloqué.

L’Égypte a également perdu entre 12 et 15 millions de dollars de revenus pour chaque jour de fermeture de la voie navigable, selon l’autorité du canal.

Le MV Ever Given a ensuite été saisi “en raison de son non-paiement de 900 millions de dollars d’indemnisation”, a déclaré le chef de l’Autorité du canal de Suez, Osama Rabie, cité par le journal d’État Al-Ahram.

Son sort est “maintenant … dans l’arène juridique”, a déclaré mercredi à l’AFP une porte-parole du propriétaire du navire Shoei Kisen Kaisha.

Un porte-parole anonyme a également été cité par l’agence de presse japonaise Jiji pour avoir déclaré que l’entreprise était “en désaccord avec l’autorité du canal dans les pourparlers sur le montant approprié (de l’indemnisation)” mais que les discussions étaient en cours.

Le navire appartenant à des Japonais, exploité par des Taiwanais et battant pavillon panaméen a été déplacé vers un mouillage sans obstruction dans le canal après sa libération le 29 mars, et des queues totalisant 420 navires aux entrées nord et sud du canal ont été dégagées début avril.

Le montant de l’indemnisation a été calculé sur la base “des pertes subies par le navire échoué ainsi que des coûts de flottaison et d’entretien”, a déclaré Rabie, citant une décision rendue par le tribunal économique d’Ismailia en Egypte.

L’échouement du navire et les efforts de sauvetage intensifs auraient également causé des dommages importants au canal.

Le canal de Suez a rapporté à l’Égypte un peu plus de 5,7 milliards de dollars au cours de l’exercice 2019/20, selon les chiffres officiels – peu de choses ont changé par rapport aux 5,3 milliards de dollars gagnés en 2014.