Le programme du département du shérif du comté de Los Angeles permet aux personnes handicapées d’être vaccinées à domicile contre le COVID.

SOUTH LOS ANGELES (KABC) — Le processus de vaccination contre le COVID-19 peut être très difficile pour les personnes handicapées et leurs familles. Le département du shérif du comté de Los Angeles essaie de changer cela grâce à un programme de vaccination à domicile.

“Si vous ne vivez pas avec ce problème, vous ne comprenez pas à quel point il peut être difficile de faire en sorte que certaines de ces choses fondamentales se produisent pour des gens comme eux”, a déclaré Marianne Lynch, dont le fils Chris a des besoins spéciaux.

Le département du shérif du comté de L.A. a effectué une visite au domicile de la famille Lynch.

Le Chef Jack Ewell a administré un vaccin COVID à Chris, mais pas avant de s’être assuré que Chris était à l’aise.

“C’est effrayant pour eux, et à cause de leurs limitations physiques, ils ne peuvent pas faire la queue, vous devez leur parler, ils ne peuvent pas simplement entrer dans une clinique, s’asseoir tranquillement et faire la queue. Ils ne sont tout simplement pas capables de le faire, sans que ce soit de leur faute”, a déclaré M. Ewell.

Lundi, le chef Ewell a fait la même chose que lors de la visite à domicile, mais à l’église éthiopienne orthodoxe Virgin Mary, dans le sud de Los Angeles.

PLUS | Des experts dissipent les fausses informations et les mythes concernant le vaccin COVID-19

Dans le cadre du même programme de sensibilisation, le département du shérif du comté de L.A. a aidé à administrer le vaccin dans cette clinique, qui cherche à aider les communautés mal desservies ainsi que les personnes handicapées.

Les ambulanciers du shérif devaient administrer une dose du vaccin Johnson & Johnson à 300 adultes, dont un jeune homme que nous avons rencontré et qui s’appelle Emanuel, qui a déclaré être heureux de recevoir son vaccin.

Les personnes présentes à la clinique ont encouragé Emanuel en organisant un petit compte à rebours avant qu’il ne soit vacciné. Une fois le compte à rebours terminé, tout le monde l’a applaudi.

“L’année dernière a été très difficile pour mon fils. Cela va ouvrir beaucoup de choses pour notre famille, et j’en suis très heureux”, a déclaré Mulugeta Tadele, le père d’Emanuel.

La clinique de l’église orthodoxe éthiopienne Virgin Mary n’a eu lieu que lundi, mais le département du shérif continuera ses visites à domicile tant qu’il recevra suffisamment de vaccins pour poursuivre son programme de sensibilisation.

Copyright © 2021 KABC-TV. Tous droits réservés.