Le point sur la pandémie de coronavirus et les vaccins : Mises à jour en direct – CNN International

Le président français Emmanuel Macron visite un centre de vaccination Covid-19 à Valenciennes, en France, le 23 mars. Yoan Valat/Pool/AFP/Getty Images

Le président français Emmanuel Macron a reconnu les échecs de la campagne de vaccination du pays et a promis d’accélérer le déploiement, quelques jours après que le gouvernement ait été contraint d’imposer de nouvelles restrictions concernant le coronavirus pour contenir la vague de Covid-19 qui balaie le pays.

“Nous n’avons pas été assez rapides, assez forts sur ce sujet”, a déclaré M. Macron à la chaîne de télévision grecque ERT mercredi, dans un rare aveu d’échec concernant les efforts de vaccination de l’Europe.

“Nous n’avons pas tiré vers les étoiles autant que d’autres. Je pense que cela devrait être une leçon pour nous tous. Nous avons eu tort de manquer d’ambition, de manquer de folie, de dire ‘C’est possible, faisons-le'”, a déclaré Macron.

“On peut donner ça aux Américains, dès l’été 2020, ils ont dit : tirons le maximum et faisons-le. Ils avaient plus d’ambition que nous”, a-t-il dit dans l’interview, “Nous n’avons pas…”.t pense [the production of a vaccine] ne se produirait aussi rapidement.”

Il a ajouté, “Tout le monde, tous les experts ont dit : Jamais dans l’histoire de l’humanité un vaccin n’a été développé en moins d’un an.”

Mardi, le président français a déclaré que la campagne de vaccination était une “priorité nationale”, promettant de placer le déploiement au cœur de la lutte contre le Covid-19 dans le pays.

Lundi, 9,3 % de la population française totale avait été partiellement vaccinée, selon Notre monde en chiffres.

La semaine dernière, le Premier ministre français Jean Castex a annoncé de nouvelles restrictions liées au coronavirus dans 16 régions, dont les régions de Paris et de Nice, alors que le pays tente de contenir une troisième vague d’infections.

Les rassemblements sociaux en plein air de plus de six personnes sont désormais illégaux en France, dans le cadre des efforts visant à contenir l’épidémie de Covid-19 dans le pays, a déclaré jeudi à CNN une porte-parole du ministère de l’Intérieur.

Le ministre français de l’Intérieur, Gérald Darmanin, a demandé mercredi aux chefs de police d’être “stricts” avec la règle des six, en particulier dans les 16 régions qui sont en lockdown lite, selon la porte-parole.

Les nouvelles mesures, qui sont entrées en vigueur vendredi à minuit, dureront au moins quatre semaines mais sont moins restrictives que celles imposées en mars et novembre de l’année dernière.