Le nouveau conseil militaire du Tchad forme un gouvernement de transition – Mindener Tageblatt

N’Djamena – Au Tchad, en Afrique centrale, le nouveau conseil militaire a formé un gouvernement de transition. Il comprend de nombreux ministres du cabinet du président Idriss Déby Itno, tué le 19 avril. Un porte-parole du conseil militaire l’a annoncé dimanche soir à la télévision d’État.

Plusieurs officiers militaires font également partie du nouveau gouvernement, qui doit être dirigé par le Premier ministre de Déby, Pahimi Padacké Albert.

L’opposition occupera trois postes: Mahamat Ahmat Alhabo, un opposant populaire de Déby, a été nommé ministre de la Justice, Lydie Beassemda, arrivée troisième aux élections présidentielles du 11 avril, sera ministre de l’Éducation et Chérif Mahamat Zène, jusqu’à désormais porte-parole de trois groupes rebelles, prend le relais du ministère des Affaires étrangères.

Un jour après que Déby a été officiellement mort en combattant des rebelles, un conseil militaire a pris le pouvoir le 20 avril dans un Tchad riche en pétrole mais en proie à la pauvreté. Le fils de Déby, Mahamat, a été nommé président du Conseil militaire, qui est également chef de l’État. Pour l’ancienne puissance coloniale, la France et pour l’Europe, le pays est un partenaire militairement important dans la région du Sahel, menacée par de nombreux groupes armés.