Le nouveau combattant de pointe de l’UE pour sonder “puissant et dangereux” – FRANCE 24

Publié le:

Sofia (AFP)

Le nouvel organe européen de lutte contre les greffons enquêtera sur les “puissants”, “riches” et “dangereux”, a averti vendredi son chef lors de sa première visite dans un membre de l’UE depuis son entrée en fonction.

Le Parquet européen (Parquet européen) basé à Luxembourg, dirigé par Laura Codruta Kovesi, ancienne chef roumaine de la lutte contre la corruption, a commencé ses travaux ce mois-ci.

La société indépendante a pour mission de réprimer l’utilisation frauduleuse des fonds de l’UE et de lutter contre la fraude transfrontalière à la TVA, le blanchiment d’argent et la corruption.

“Nous enquêterons sur tous ceux qui commettent des crimes qui relèvent de notre compétence. Parce que nous devons prouver que la loi est égale pour tout le monde”, a déclaré Kovesi aux journalistes à Sofia, la capitale bulgare.

“Oui, nous enquêterons également sur les personnes puissantes, oui, nous enquêterons sur les riches, oui, nous enquêterons sur les personnes dangereuses.”

Elle a également averti que si quelqu’un essayait d’interférer avec le travail du Parquet européen, « je le rendrai public ».

Le bureau central compte 22 procureurs européens qui superviseront les affaires des États membres et approuveront les principales décisions d’une enquête, telles que les inculpations.

Le Parquet européen dispose également d’un réseau de 140 procureurs européens délégués siégeant dans les capitales des États membres, mais travaillant pour le bureau du Luxembourg sous leur propre code pénal.

Kovesi a déclaré qu’elle s’était rendue en Bulgarie pour régler la nomination de dix procureurs adjoints au Parquet européen.

L’organe n’a validé que quatre des candidats bulgares, affirmant que les six autres ne répondaient pas aux critères requis.

“C’est l’un des États membres où nous n’avons pas toute l’équipe”, a-t-elle déclaré. “Si nous ne pouvons pas travailler avec des ressources appropriées, c’est un problème pour l’OEPP, et nous ne pouvons pas être efficaces.”

Elle a ajouté à partir de ses discussions lors de sa visite de deux jours que la procédure pour proposer six nouveaux candidats commencerait la semaine prochaine.

La Bulgarie a vu des manifestations anti-corruption massives l’été dernier. Selon Transparency International, c’est le plus corrompu des 27 membres de l’UE.

La semaine dernière, les États-Unis ont mis sur liste noire six Bulgares – dont un magnat des médias notoire, ainsi qu’un ancien magnat du jeu – pour leur rôle « étendu » dans la corruption, déclenchant une nouvelle série de manifestations.