Le marketing numérique, ce qu’il est vraiment aujourd’hui et pourquoi il est la clé de la croissance

Aujourd’hui encore, pour de nombreux responsables marketing et entrepreneurs, le marketing numérique, ou marketing web, signifie trivialement la gestion du site web ou de la page Facebook de l’entreprise. C’est une vision simpliste et dépassée. Sans nécessairement s’équiper des plates-formes marketing les plus sophistiquées du marché, chaque entreprise peut tirer de nombreux avantages de la Marketing numériqueLe marketing à l’ère du numérique est devenu un élément fondamental de la transformation numérique, l’outil principal pour augmenter les ventes en ligne et en magasin, ainsi que pour accroître la notoriété de la marque. À l’ère du numérique, le marketing est devenu un élément fondamental de la transformation numérique, l’outil principal pour augmenter les ventes en ligne mais aussi en magasin, ainsi que pour accroître la notoriété de la marque. Il est important de clarifier ce dont il s’agit.

Qu’est-ce que le marketing numérique et pourquoi est-il important ?

Dans les milieux universitaires et parmi les initiés, le marketing numérique porte de nombreux noms : Marketing internet, e-marketing, marketing web, marketing moderne. Dave Chaffey, auteur du livre “Digital Marketing : Strategy, Implementation and Practice” et d’autres best-sellers sur le sujet, donne cette définition simple : “Le marketing numérique permet d’atteindre des objectifs de marketing grâce à l’utilisation de technologies et de médias numériques.“. Comment s’y prendre concrètement ? Il est nécessaire de gérer la présence en ligne de l’entreprise à travers les différents canaux en ligne, à savoir Sites web, applications mobiles et médias sociaux, et utiliser des techniques de communication en ligne telles que le positionnement sur les moteurs de recherche et le marketing des médias sociaux, publicité numérique (ou publicité en ligne, publicité sur Internet), marketing par courrier électronique et des partenariats avec d’autres sites. L’Cible est d’acquérir de nouveaux clients et de fournir de meilleurs services aux clients actuels, en développant et en renforçant les relations, grâce à la gestion de la relation client (CRM) et à l’automatisation du marketing.

Toutefois, pour que le marketing numérique soit une réussite, il est nécessaire d’intégrer ces activités en ligne à celles menées sur des supports plus traditionnels, tels que la presse, la télévision, le publipostage, dans une perspective de communication multicanal. En fait, nous parlons de marketing multicanal.

Le marketing numérique a l’avantage de permettre mesure de chaque activité. Lors de la création d’un plan de marketing, il est toutefois nécessaire d’établir ce qu’il est utile de mesurer, c’est-à-dire de définir les KPI de marketing, sans se perdre dans la mer de données, et de mettre en œuvre des actions d’amélioration en contrôlant constamment les résultats obtenus.

Toutefois, ne les laissez pas se laisser submerger par la technologie et les chiffres : la boussole doit toujours pointer vers leurs clients et leurs problèmes, et donc présenter des solutions appropriées.

Comme vous pouvez le constater, faire du marketing numérique aujourd’hui est une activité complexe, fortement liée à l’évolution technologique. (Lire aussi Marketing numérique 2021 : les tendances de la nouvelle normalité)

Les 5 piliers du marketing numérique

Le marketing numérique consiste en définitive à créer des relations efficaces et de confiance entre les consommateurs et les entreprises, non seulement en les atteignant et en les convainquant, mais aussi en les écoutant et en apprenant d’eux, en répondant aux commentaires et aux demandes. Cela se fait de différentes manières qui peuvent être résumées en 5 éléments clés :

1 Dispositif numérique. Pour interagir, les utilisateurs utilisent des smartphones, des tablettes, des PC, des téléviseurs, pour accéder à des sites web et à des applications.

2 Plate-forme numérique. La plupart des interactions se font par le biais d’un navigateur ou d’une application atteignant des sites web propriétaires et des plateformes et services populaires, tels que Facebook et Instagram, Google et Youtube, Twitter et Linkedin.

3 Les médias numériques. Différents canaux peuvent être utilisés, de l’entreprise ou payants, pour atteindre et engager les clients, avec la publicité, le courrier électronique et la messagerie, les moteurs de recherche et les médias sociaux.

4 Données numériques. La collecte et l’analyse des données sont fondamentales, car le marketing, pour être efficace, doit nécessairement être axé sur les données, c’est-à-dire guidé par les preuves qui émergent de l’interprétation des données. Il s’agit d’une activité complexe, notamment en raison de la nécessité de se conformer aux réglementations en matière de protection des données, et en particulier de la GDPR le règlement en vigueur en Europe. Ce que l’on appelle les “customer insights”, les informations sur les utilisateurs, permettent en fait de créer des communications personnalisées en fonction des besoins. Les technologies de plateforme de gestion des données (DMP), de plus en plus utilisées, aident à cette tâche cruciale. La collecte et l’analyse d’un grand volume de données sont également appelées “analyse du Big Data”.

5 Technologie numérique. La dernière pièce, fondamentale, est celle des technologies de marketing (martech) qui facilitent la création d’expériences interactives sur les sites et les apps, et aident à segmenter les audiences, à créer des campagnes ciblées et à augmenter les taux de conversion. (Lire le guide pour choisir un logiciel de marketing ici)

Comme vous pouvez le constater, il s’agit d’une approche à 360 degrés qui vise à améliorer l’expérience client et à développer des relations dans un contexte multicanal, allant ainsi au-delà de la simple promotion de produits et de services.

Il est important, avant d’entamer une stratégie, de procéder à une analyse du contexte de référence et des tendances du marché, en utilisant des outils d’intelligence marketing.

Dans ce contexte, le rôle des plates-formes technologiques (technologies du marketing, ou technologies martech) est crucial, mais l’approche organisationnelle l’est encore plus. Il est nécessaire de briser les silos qui séparent le marketing traditionnel du marketing numérique, de gérer les canaux en ligne comme un soutien à l’ensemble du cycle de vente, de l’avant-vente au service clientèle, en travaillant ensemble pour un objectif commun. Bien sûr, de nouvelles compétences sont nécessaires : de nombreuses entreprises affrontent cette transition avec de grands projets de gestion du changement visant à créer chez les gens un état d’esprit numérique qui représente un nouveau terreau sur lequel greffer le marketing moderne.

Les 4 phases du marketing numérique

De manière synthétique, on peut identifier quatre phases fondamentales qui correspondent à autant d’objectifs des spécialistes du marketing numérique.

  • ReactAtteindre les clients potentiels, avec une stratégie d’acquisition visant à créer une notoriété en ligne et hors ligne et à générer du trafic sur les canaux web de l’entreprise. Parmi les techniques utilisées dans ce domaine figurent SEO (Search Engine Optimization), publicité en ligne, relations publiques, marketing des médias sociaux.
  • Acte: action en direction des prospects visant à la conversion.
  • Convertir: transformer les prospects en clients, c’est-à-dire atteindre les objectifs marketing en termes de génération de pistes et de ventes, et augmenter les ventes en ligne et hors ligne. Ces deux phases sont liées et nécessitent l’analyse du parcours client, des activités de marketing de contenu et de lead nurturing, l’utilisation des technologies de automatisation du marketing Et les techniques d’optimisation du taux de conversion des pages de renvoi. Définir les indicateurs clés de performance de l Marketing, c’est-à-dire les paramètres de mesure des performances, est essentielle. Pour surveiller les sites et le commerce électronique (c’est-à-dire pour l’analyse Web), un certain nombre d’outils sont utilisés, dont beaucoup sont gratuits.
  • Engagez: créer une relation étroite avec les clients, les fidéliser (rétention), créer une base de fans et stimuler les achats répétés. À ce stade, il est important de mettre en place une solution d’accueil des clients.

Le directeur du marketing est responsable de la croissance

Ces dernières années, le rôle du CMO a pris de plus en plus d’importance parmi les cadres supérieurs. Les experts et les analystes s’accordent à dire que le responsable marketing a entre les mains les leviers les plus efficaces pour apporter le succès commercial dans l’entreprise, et avec lui des professionnels émergents comme le responsable des médias sociaux et le data scientist. Ceci est également soutenu par un article publié dans le Wall Street Journal par Deloitte Consulting, qui indique notamment qu’il existe deux facteurs de la plus haute importance dans la mise en place d’une stratégie de croissance réussie : la collecte de données sur les clients et la collaboration entre les différentes fonctions commerciales.

En effet, il s’avère que les entreprises les plus performantes en termes de croissance sont celles qui ont largement déployé des stratégies d’extraction, d’analyse et de gouvernance des données clients, avec un marketing piloté par les données. Les OCM apportent leur contribution en et permettre l’optimisation la segmentation, le ciblage, la personnalisation et l’agilité.. Les informations sur les clients ne sont pas seulement utilisées pour prendre des décisions de marketing, mais elles influencent des décisions commerciales plus stratégiques, ce qui accroît le rôle des spécialistes du marketing dans les entreprises. CMOs, et avec eux les spécialiste du marketing numériqueIls sont chargés de faire entendre la voix des clients dans l’ensemble de l’entreprise et de créer un tissu conjonctif entre les différentes unités commerciales pour que l’organisation soit réellement efficace. centrée sur le client, un concept qui n’est certes pas nouveau mais que peu parviennent à concrétiser.

Une nouvelle figure : le technologue du marketing

Aujourd’hui, il est impossible d’imaginer le marketing sans la technologie. Au fil du temps est apparue l’importance d’une nouvelle figure hybride, le technologue du marketing, capable d’assumer la complexité croissante de la gestion des points de contact entre les clients et les entreprises, dans un monde où la technologie fait désormais partie intégrante de l’expérience, et n’est plus autonome comme par le passé. Il convient de rappeler que le La technologie doit être un point d’arrivée et non un point de départ, mais qui exige aujourd’hui des organisations gouvernance des budgets et des choix technologiques : étant donné qu’aujourd’hui l’accès aux solutions est potentiellement ouvert à tous les secteurs d’activité, une coordination est nécessaire pour éviter les doublons.

La figure du technologue en marketing doit être en mesure de faciliter et de permettre la réalisation de la promesse de la technologie pour le marketing, qui est de “réaliser expériencesla valeur et l’utilité pertinent dans le contextedans le le moment le plus approprié dans le cycle de vie du client, en passant par le point de contact privilégié” (Forrester Research). Une promesse impossible à réaliser sans technologie et tout aussi impossible à réaliser avec la seule technologie.

Celui du responsable des technologies marketing est donc un rôle transversal, impliqué dans des processus qui, conformément à l’évolution de l’entreprise, doivent mélanger des compétences qui étaient auparavant réparties dans différents départements.

Nouvel appel à l'action

@REPRODUCTION RÉSERVÉE