L’Angleterre reprend les rassemblements en plein air alors que le verrouillage de Covid s’atténue – FRANCE 24

Publié le :

Londres (AFP)

L’Angleterre entre lundi dans la deuxième phase de l’assouplissement de son confinement grâce à une campagne de vaccination réussie, mais le gouvernement appelle à la vigilance alors qu’une nouvelle vague de coronavirus balaie l’Europe.

Après la réouverture des écoles le 8 mars, l’ordre de rester chez soi en Angleterre sera assoupli pour permettre les rassemblements en plein air de six personnes maximum, ou de deux ménages, dans ce que les journaux appellent le “Happy Monday”.

Alors que les sports d’élite, tels que le football de Premier League, se sont poursuivis pendant le dernier verrouillage – moins les supporters – les nouvelles règles permettront aux sports d’équipe amateurs de reprendre, ainsi que le tennis, le golf, le basket-ball et la natation en plein air.

Le Premier ministre Boris Johnson a déclaré qu’il espérait que la journée de lundi “donnera le coup d’envoi d’un grand été sportif britannique – avec des personnes de tous âges retrouvant leurs coéquipiers et pouvant reprendre les activités qu’elles aiment”.

“Mais nous devons rester prudents, avec des cas en augmentation dans toute l’Europe et de nouvelles variantes qui menacent le déploiement de notre vaccin”, a-t-il ajouté, exhortant le public à respecter les conseils de distanciation sociale et d’hygiène.

Dans la troisième phase de réouverture à partir du 12 avril, le gouvernement prévoit d’autoriser la consommation d’alcool en plein air dans les jardins des pubs, et les commerces non essentiels tels que les salons de coiffure en Angleterre.

Les gouvernements décentralisés des autres nations du Royaume-Uni – Écosse, Pays de Galles et Irlande du Nord – avancent à leur propre rythme.

Johnson, dont les cheveux sont de plus en plus indisciplinés, a déclaré qu’il avait hâte d’aller chez le coiffeur et de boire une pinte de bière.

Tout en admettant que la dernière vague de Covid-19 en Europe continentale pourrait toucher la Grande-Bretagne dans environ trois semaines, il a déclaré ce week-end que la “différence essentielle” était la campagne de vaccination.

“Et en l’état actuel des choses, je ne vois absolument rien dans les données qui puisse me dissuader de poursuivre sur notre feuille de route vers la liberté, de débloquer notre économie et de retrouver la vie que nous aimons”, a déclaré Johnson samedi.

Avec plus de 126 000 décès, la Grande-Bretagne a l’un des pires taux de mortalité de la pandémie au monde.

Mais dimanche, le pays a franchi le cap de l’inoculation d’une première dose de vaccin contre le coronavirus à plus de 30 millions d’adultes, et le gouvernement a l’intention de lever complètement le verrouillage en juin.

Jusqu’à présent, le gouvernement a utilisé deux vaccins, mis au point par l’Université d’Oxford/AstraZeneca et BioNTech/Pfizer.

Le Secrétaire à la culture, Oliver Dowden, a déclaré que le premier lot des 17 millions de doses commandées par la Grande-Bretagne d’un troisième vaccin, de la société américaine Moderna, était attendu le mois prochain.

Cela permettrait d’apaiser les inquiétudes concernant l’approvisionnement auprès d’un important fabricant de vaccins en Inde, ainsi que le conflit en cours avec l’Union européenne concernant les exportations d’AstraZeneca.

M. Dowden a insisté sur le fait que le programme de vaccination reste “en bonne voie” pour atteindre l’objectif du gouvernement d’offrir un premier vaccin à tous les adultes d’ici la fin du mois de juillet, et a déclaré que les deuxièmes doses de suivi étaient également en bonne voie.

jithar/reb