L’Allemagne place la France sur la liste à haut risque Covid-19 et renforce les contrôles aux frontières – RFI English

Publié le :

L’Allemagne va classer la France comme une zone à haut risque pour le Covid-19, a déclaré la chancelière Angela Merkel, ce qui pourrait amener Berlin à renforcer les contrôles aux frontières et à imposer une quarantaine obligatoire aux voyageurs français. Les conditions qui permettraient d’éviter une fermeture complète des frontières sont actuellement discutées par des responsables à Paris et à Berlin.

La décision entrera en vigueur vendredi et sera annoncée par l’organisme national de santé, l’Institut Robert Koch, selon le quotidienFrankfurter Allgemeine Zeitung.

Les taux d’incidence du Covid-19, qui mesurent le nombre d’infections enregistrées pour 100 000 personnes au cours des sept derniers jours, ont franchi le seuil des 200 dans de nombreux départements français.

En région parisienne, ce chiffre a dépassé 600.

“Alors que nous constatons une incidence aussi élevée, il s’agit simplement d’une nécessité… un processus pratiquement automatique”, a déclaré la chancelière Merkel lors d’une conférence de presse tenue jeudi à Berlin dans le cadre d’un sommet européen consacré à la lutte contre le Covid-19.

“Il ne s’agit pas ici d’une décision politique mais, lorsque nous voyons l’évolution du taux d’incidence — comme c’est le cas ici — dépasser le seuil de 200 pendant une longue période, cela nécessite une classification en zone à haut risque”, a-t-elle ajouté.

La France va rejoindre le Tyrol autrichien et la République tchèque

Jusqu’à présent, seule la zone frontalière française de la Moselle avait été classée par l’Allemagne comme une zone à haut risque.

Cette classification impose plusieurs restrictions de voyage, notamment l’obligation d’obtenir un résultat de test négatif avant d’entrer sur le territoire allemand, une quarantaine de dix jours, ainsi que l’imposition de contrôles stricts aux frontières.

Berlin a également placé l’État autrichien du Tyrol et l’ensemble de la République tchèque dans la même catégorie à haut risque.

La chancelière Merkel a laissé entendre que la France pourrait bénéficier d’un traitement spécial et éviter les contrôles stricts aux frontières, bien qu’elle soit classée dans la catégorie des zones à haut risque.

“Il y a toute une procédure de test spécifique… qui est en discussion avec la France”, a-t-elle déclaré.

Le secrétaire d’État français aux Affaires européennes, Clément Beaune, “négocie l’assouplissement des conditions (…) pour éviter la fermeture de la frontière”, selon l’agence de presse AFP.