L’Allemagne et la France condamnent l’escalade en Ukraine et appellent à la retenue | DW | 04.04.2021 – DW (anglais)

L’Allemagne et la France ont publié samedi une déclaration commune exprimant leurs inquiétudes face aux violations croissantes du cessez-le-feu dans l’est de l’Ukraine, au milieu des informations faisant état d’un renforcement de l’armée russe le long de la frontière.

“Nous suivons de près la situation, en particulier les mouvements des troupes russes, et appelons toutes les parties à faire preuve de retenue et à œuvrer à la désescalade immédiate des tensions”, ont déclaré le ministère allemand des Affaires étrangères et le ministère français des Affaires étrangères.

Berlin et Paris ont réaffirmé leur “soutien à la souveraineté et à l’intégrité territoriale de l’Ukraine”, alors que Kiev accusait la Russie de masser des milliers de soldats sur ses frontières communes ainsi que sur la péninsule de Crimée.

L’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) a enregistré des centaines de violations du cessez-le-feu ces derniers jours, dont 493 le 26 mars seulement.

L’Allemagne et la France ont joué un rôle de médiation dans les tensions entre la Russie et l’Ukraine en tant que membres du prétendu format normand.

Enfant de 5 ans tué

Une attaque de drone ukrainien a tué samedi un garçon de cinq ans et blessé sa grand-mère de 66 ans dans un village situé à environ 15 kilomètres de la ligne de front dans l’est de l’Ukraine, ont rapporté les médias locaux.

Le drone a été utilisé pour lancer un engin explosif dans la cour de la maison familiale du village d’Oleksandrivsk, dans la région séparatiste de Donetsk, selon les rapports.

Pendant ce temps, Kiev a signalé la mort d’un de ses soldats dans l’explosion d’une mine dans un autre village situé dans la région de Donetsk.

“Un soldat des forces conjointes a subi une blessure incompatible avec la vie”, a déclaré l’armée ukrainienne dans un communiqué.

Conflit Russie-Ukraine

L’Ukraine lutte contre les séparatistes pro-russes dans les régions orientales de Donetsk et Lougansk – collectivement appelées Donbass – depuis 2014, à la suite d’un changement de gouvernement à Kiev et de l’annexion de la péninsule de Crimée par Moscou.

Le conflit a fait plus de 13 000 morts, selon les Nations Unies.

Moscou et Kiev se sont mutuellement blâmés cette semaine pour une montée de la violence le long de la ligne de front qui a sapé le cessez-le-feu négocié en juillet dernier.

Le président ukrainien Volodymyr Zelensky a déclaré jeudi que 20 soldats ukrainiens avaient été tués depuis le début de l’année.

adi / aw (dpa, AFP)