La société saoudienne de refinancement immobilier du PIF émet un sukuk de 1,07 milliard de dollars – Arab News

RIYADH : La Saudi Real Estate Refinance Company (SRC) a annoncé l’émission de 4 milliards de SR (1,07 milliard de dollars) de sukuk à long terme, fournissant ainsi des liquidités au marché immobilier du Royaume.

La société de financement immobilier, détenue par le Fonds d’investissement public (PIF), a récemment lancé un programme de sukuk de 10 milliards de SR visant les investisseurs locaux.

La dernière émission a été proposée dans des durées de sept et dix ans et faisait partie d’une offre privée aux investisseurs institutionnels basés en Arabie Saoudite.

“Le succès de l’émission de Sukuk démontre la confiance de la communauté des investisseurs dans la solidité du marché immobilier du Royaume et, plus largement, dans la résilience de l’économie saoudienne “, a déclaré Majed Al-Hogail, ministre du logement et président de la SRC, dans un communiqué.

Al-Hogail a déclaré que le programme de sukuk aidera le Royaume à atteindre ses objectifs en matière de logement dans le cadre de Vision 2030, où les prêts hypothécaires sont plus abordables et accessibles aux citoyens saoudiens.

“La dernière offre garantie par l’État, soutenue par des coûts de financement et des conditions favorables, fournira davantage de liquidités au marché du logement saoudien, ce qui aidera nos citoyens à gravir l’échelle du logement “, a-t-il déclaré.

“Cette émission contribuera également à la réalisation de la stratégie du Fonds d’investissement public, un élément clé pour promouvoir la croissance de l’économie saoudienne et diversifier les sources de revenus en lançant de nouveaux secteurs, notamment un marché secondaire pour le financement immobilier”, a ajouté M. Al-Hogail.

Le ministre a noté le fort intérêt des investisseurs pour l’émission de la SRC, attirant un carnet d’ordres de plus de 8 milliards de SR, ce qui représente une sursouscription de 2,15 fois. Cela a également démontré la “présence croissante et l’importance du SRC en tant que catalyseur” dans le secteur du logement saoudien, a déclaré Faisal Qadri de HSBC Arabie Saoudite.

Le SRC a été créé par le PIF en 2017 pour être le pilier du marché du logement en Arabie saoudite en agissant comme un catalyseur pour des solutions de financement immobilier accessibles et abordables. Lors de son lancement, il s’est fixé pour objectif de représenter 10 % du total des prêts hypothécaires résidentiels d’ici à la fin de 2020 et 20 % au cours des prochaines années.

Dans le cadre du plan Vision 2030 de l’Arabie saoudite, le gouvernement vise à faire passer le taux d’accession à la propriété dans le Royaume à 70 %, contre 45 % en 2017.

Selon la Banque centrale saoudienne (SAMA), le nombre total de nouveaux prêts hypothécaires résidentiels approuvés dans le Royaume en janvier 2021 a augmenté de 35 % en glissement annuel.

La valeur totale des prêts hypothécaires a bondi de 60 % en glissement annuel pour atteindre 16,4 milliards de SR au cours du premier mois de 2021, a indiqué la SAMA. Selon un rapport du Conseil d’affaires américano-saoudien (USSBC), le nombre de nouveaux prêts hypothécaires résidentiels pour les particuliers en 2020 a atteint 136,2 milliards SR, soit une augmentation de 83 pour cent en glissement annuel.

Le rapport a également révélé que le nombre de familles emménageant dans des maisons par le biais du programme de logements abordables Sakani du ministère du Logement a augmenté de 27 pour cent en glissement annuel pour atteindre 138 300.

“Les trois principaux facteurs qui vont stimuler la demande de logements sont concentrés sur une population jeune en pleine croissance, l’augmentation du revenu par habitant et la réduction de la taille moyenne des ménages saoudiens”, a déclaré Albara’a Alwazir, économiste à l’USSBC, dans le rapport.

“L’évolution de ces trois facteurs entraînera la nécessité de disposer d’options supplémentaires de logements abordables pour répondre à la demande refoulée. Pour réduire le déséquilibre entre l’offre et la demande, le Royaume devra construire 1,2 million de logements supplémentaires au cours des 10 prochaines années pour atteindre un parc total de 4,96 millions d’unités d’ici 2030. La demande passera approximativement de 99 600 unités en 2021 à 153 000 unités en 2030, avec une moyenne de 124 000 unités au cours des 10 prochaines années”, a-t-il ajouté.