La France va riposter si le Royaume-Uni n’applique pas l’accord de pêche – Agence Anadolu

PARIS

La France imposera des mesures de rétorsion contre le Royaume-Uni si elle n’applique pas un accord de pêche post-Brexit, a averti mardi le secrétaire d’État aux Affaires européennes du pays.

«C’est un bon accord sur la pêche. Si le Royaume-Uni ne l’applique pas, nous répondrons par des mesures de rétorsion. Une bonne affaire n’est bonne que si elle est bien appliquée », a déclaré Clément Beaune dans une interview accordée à BFM Business news.

Il a ajouté que le Royaume-Uni attendait un certain nombre d’autorisations de services financiers de la part de l’Europe, qui ne seront pas accordées tant qu’il n’aura pas respecté les engagements et fourni des garanties sur la pêche et d’autres sujets.

«C’est un échange. Chacun doit respecter ses engagements. Sinon, nous serons aussi brutaux et difficiles que nécessaire en tant que partenaires », a-t-il déclaré.

Le Royaume-Uni est parvenu à un accord sur le commerce post-Brexit avec l’Union européenne appelé Accord de commerce et de coopération (TCA) en décembre. L’accord est provisoirement en vigueur depuis janvier et devrait être ratifié après un vote final au Parlement européen mardi.

La France a affirmé, malgré l’accord provisoire, depuis janvier que le Royaume-Uni avait bloqué l’accès des pêcheurs français à la pêche entre six et 12 milles marins des côtes britanniques. Contrairement à l’accord, le Royaume-Uni n’a accordé des licences qu’à 22 des 120 bateaux français.

A Boulogne-sur-Mer, l’un des principaux centres de pêche, la communauté de pêcheurs a lancé la semaine dernière un mouvement de protestation en bloquant les camions apportant les prises de Grande-Bretagne.

Beaune et la ministre des Maritimes, Annick Girardin, ont assuré à la communauté que la situation sera résolue rapidement avec un accès complet pour les licences dans les eaux britanniques. Lundi, les deux ministres se sont entretenus avec la communauté des pêcheurs de Boulogne et ont annoncé une aide de 100 millions d’euros dans le cadre d’un plan de soutien à l’industrie de la pêche post-Brexit, approuvé par l’UE.

Dans un tweet, Beaune a déclaré que le gouvernement français s’était engagé à assurer la pleine mise en œuvre de l’accord post-Brexit, en déclarant: “Nous ne lâcherons pas.”

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des reportages proposés aux abonnés dans le système de diffusion de nouvelles AA (HAS), et sous forme résumée. Veuillez nous contacter pour les options d’abonnement.