La France va commencer à appliquer le système de feux de signalisation COVID-19 pour les voyageurs de l’extérieur de l’UE d’ici la fin du mois de mai – SchengenVisaInfo.com – SchengenVisaInfo.com

La France est sur le point de commencer à classer d’autres pays en fonction de leur situation épidémiologique grâce au système de feux de signalisation, qui est actuellement appliqué par plusieurs autres États membres de l’Union européenne et de l’espace Schengen, dont la République tchèque, la Norvège, l’Estonie, la Lituanie, Chypre, le Danemark et plus .

Le système, qui classe généralement les pays en trois couleurs – rouge, orange et jaune – détermine les mesures de quarantaine et les autres restrictions de voyage auxquelles les voyageurs sont soumis, en fonction de la catégorie dans laquelle ils proviennent.

Samedi dernier, le ministre français des Affaires étrangères Jean-Baptiste Lemoyne a déclaré à Europe 1 que la France était prête à accueillir les citoyens de l’UE à entrer sur son territoire, rapporte SchengenVisaInfo.com.

Nous serons heureux d’accueillir les Européens tout comme les Français seront heureux de visiter l’Europe», A déclaré le ministre.

Il a également annoncé que le pays était sur le point de lancer le système de feux de signalisation d’ici la fin du mois, ce qui est l’une des mesures que le pays prend pour assurer une réouverture en toute sécurité de la France pour l’été prochain.

Concernant les pays hors de la zone européenne [EU and Schengen zone countries], nous travaillerons sur les listes et les couleurs. Il y aura les pays verts, les pays orange et les pays rouges,” il a dit.

Bien que le ministre Lemoyne n’ait pas précisé quelles règles s’appliqueraient à chaque pays, il a tout de même noté qu’il y a «seulement cinq ou six pays “ verts ” pour le moment», Tout en notant que«avec le temps [the list] s’étendra.

Le mois dernier, le président français Emanuel Macron a révélé que le pays en est à sa dernière étape de finalisation d’un plan sur la suppression des restrictions de voyage pour les voyageurs vaccinés en provenance de pays tiers, y compris les voyageurs en provenance des États-Unis et du Royaume-Uni.

Nous travaillons dur pour proposer une solution très concrète, en particulier pour les citoyens américains vaccinés, donc avec un pass spécial, je dirais», A déclaré Macron à l’époque.

Suite à l’annonce, le pays a révélé une liste ne contenant que les pays du monde à haut risque, qui comprenaient le Brésil, l’Argentine, le Chili et l’Afrique du Sud. Le 7 mai, le Bangladesh, le Népal, le Pakistan, le Qatar, le Sri Lanka, la Turquie et les Émirats arabes unis ont été ajoutés à la même liste.

Les arrivées de ces pays, qui sont autorisées à entrer en France, sont désormais soumises au système de test avant l’embarquement, ce qui signifie qu’elles doivent présenter les résultats négatifs d’un test COVID-19 négatif effectué dans les 36 dernières heures, au lieu de 72 en l’état. pour les arrivées d’autres pays.

Il y a de fortes chances que le “seulement cinq ou six pays «verts» » que le ministre Lemoyne a mentionné font partie de ceux qui figurent sur la liste des pays tiers sûrs du point de vue épidémiologique du Conseil de l’UE, qui depuis le 6 mai comprend l’Australie, Israël, la Nouvelle-Zélande, le Rwanda, Singapour, la Corée du Sud, la Thaïlande, ainsi que la Chine, y compris Hong Kong et Macao.

La France reste l’un des pays d’Europe les plus touchés par l’arrêt des voyages et du tourisme en raison des restrictions de voyage COVID-19. Les données montrent qu’en 2020, le pays a perdu 103 milliards d’euros après que la contribution du secteur au produit intérieur brut (PIB) de la France a chuté de 48,8%.