La France signale 113 nouveaux décès dus au COVID-19, le plus bas depuis octobre – Fondation Thomson Reuters

(Ajoute des détails, du contexte)

PARIS, 2 mai (Reuters) – La France a signalé dimanche 113 nouveaux décès de coronavirus dans les hôpitaux, contre 195 samedi, et le plus bas depuis octobre, selon les données du ministère de la Santé, à la veille d’un assouplissement des restrictions de verrouillage du pays.

Le nombre de personnes en soins intensifs a augmenté de 4 en 24 heures, pour atteindre 5 585 personnes, interrompant cinq jours consécutifs de baisse.

Il y a également eu 9 888 nouvelles infections virales confirmées, portant le total à 5,65 millions – le quatrième plus élevé au monde.

Le bilan des morts de la France depuis le début de l’épidémie s’élève à 104 819, le huitième le plus élevé au monde.

Le pays a entamé son troisième verrouillage national à la fin du mois de mars pour faire face à une augmentation des cas.

Sous la pression des entreprises et d’un public fatigué, le président Emmanuel Macron a annoncé vendredi un plan en quatre phases pour alléger les restrictions.

À partir de lundi, une restriction limitant les personnes à un rayon de 10 kilomètres (6,21 milles) de leur domicile sera levée et d’autres écoles rouvriront partiellement. Les écoles élémentaires sont déjà ouvertes.

À partir du 19 mai, la France commencera à assouplir un couvre-feu nocturne et permettra aux cafés, bars et restaurants d’offrir un service extérieur.

“Nous avons toutes les raisons d’être confiants dans notre capacité à franchir cette étape du 19 mai dans tout le pays”, a déclaré dimanche le porte-parole du gouvernement, Gabriel Attal, à la radio Europe 1.

Hormis les semaines de lock-out, la France a accéléré sa campagne de vaccination.

Le ministère de la Santé a déclaré dimanche que 15,8 millions, soit 23,7% de la population, avaient reçu un premier vaccin et 6,5 millions, soit 9,4% de la population, avaient reçu deux vaccins. (Reportage de Dominique Vidalon, Marc Angrand; Édité par Hugh Lawson et Barbara Lewis)

Nos normes: les principes de confiance de Thomson Reuters.