La France rejette les modifications provisoires des licences de pêche du Royaume-Uni après le Brexit – FRANCE 24 Français

Publié le: Modifié:

La France a appelé la Commission européenne à intervenir après avoir rejeté les modifications provisoires apportées par la Grande-Bretagne aux licences de pêche dans le cadre de l’accord sur le Brexit, qui affecterait les droits de pêche dans les îles anglo-normandes.

Le ministère français des Affaires maritimes a déclaré lundi qu’il considérait les nouvelles exigences présentées par le Royaume-Uni comme «nulles et non avenues» et a appelé à un strict respect de la pêche tel que négocié dans le cadre de l’accord sur le Brexit.

“Si le Royaume-Uni veut introduire de nouvelles dispositions, il doit les soumettre à la Commission européenne, qui nous en informe ensuite, ce qui nous permet d’engager un dialogue. À ce stade, nous constatons que ces nouvelles mesures techniques ne sont pas applicables à nos pêcheurs. dans l’état actuel des choses », a déclaré le ministère à l’AFP.

Les nouvelles dispositions concernent de nouvelles zones de pêche, notamment autour des eaux de l’île de Jersey, «où les navires peuvent et ne peuvent pas aller», tout en précisant le «nombre de jours» que les pêcheurs peuvent passer en mer et «avec quel engin», a précisé le département.

Vendredi, le Royaume-Uni a publié une liste de 41 navires de pêche équipés de systèmes de surveillance des navires (VMS) et autorisés à pêcher dans les eaux autour de l’île de Jersey depuis samedi.

La Commission européenne avait été informée des nouvelles dispositions et devait «engager un dialogue avec le Royaume-Uni pour comprendre ce que signifient les changements et nous apporter quelques éclaircissements», a déclaré le ministère.

“Il est clair qu’il faudra une réponse à ce que les autorités de Jersey ont fait en matière d’autorisations de pêche. Nous espérons que l’Etat prendra des mesures de rétorsion”, a déclaré Dimitri Rogoff, président du comité régional des pêches de Normandie.

Les comités régionaux des pêches de Bretagne et de Normandie ont menacé “de suspendre toutes les relations économiques avec Jersey, y compris la liaison ferry entre Jersey et le continent”, dans un communiqué commun adressé à l’AFP.

(FRANCE 24 avec l’AFP)