La France réalise son tout premier exercice militaire dans l’espace – The Connexion

La semaine dernière, la France a réalisé son premier exercice militaire dans l’espace depuis la création en 2019 du Commandement de l’espace, mis en place pour piloter la stratégie spatiale militaire. Il s’agissait également du premier exercice de ce type à être réalisé en Europe.

La simulation, qui s’est déroulée du lundi 8 au vendredi 12 mars, a été baptisée AsterX, un clin d’œil au célèbre personnage de bande dessinée Astérix mais aussi au premier satellite français du même nom lancé en 1965.

Le président Emmanuel Macron a visité le Centre national d’études spatiales à Toulouse vendredi, la base à partir de laquelle l’exercice a été réalisé.

“C’est une première en France et en Europe : le Space Command vient de réaliser son tout premier exercice spatial militaire de grande ampleur. Avec nos partenaires européens et américains ! L’objectif est d’évaluer la capacité de protection de nos satellites”, a-t-il posté sur Twitter.

L’objectif de l’exercice, mené avec l’aide de plusieurs pays alliés tels que l’Allemagne, l’Italie et les États-Unis, était de simuler des changements d’orbite de satellites, de planifier des lancements de satellites d’urgence, de surveiller les réentrées risquées de satellites, de brouiller les signaux ou d’aveugler temporairement un satellite hostile.

La simulation consistait à modéliser une situation de crise entre deux puissances mondiales, l’une disposant de capacités spatiales et l’autre alliée de la France par un accord d’assistance militaire, rapporte BFMTV.

Plusieurs événements ont été planifiés à l’avance, comme l’attaque d’un satellite français ou la détection dans l’atmosphère de débris terrestres pouvant mettre en danger la population civile en dessous.

Des tests ont également été effectués sur la façon dont les systèmes de défense de l’espace du pays – qui sont censés être capables de contrer des menaces d’une portée maximale de plus de 3 000 kilomètres – réagiraient à des attaques allant du brouillage du signal à la destruction.

Le gouvernement français a déclaré à propos de l’exercice militaire : “Nous devons avoir les moyens d’agir si jamais nous constatons qu’il y a des dangers pour nos capacités ou celles de nos alliés”, rapporte l’AFP.

En 2018, la ministre française des Armées, Florence Parly, a accusé la Russie de commettre “un acte d’espionnage” contre le satellite militaire franco-italien Athena-Fidus.

Lire la suite :

Des auteurs de science-fiction aident l’armée française à imaginer les guerres du futur

L’autorisation “secrète” de SpaceX choque un village français.