La France qualifie le coup d’État du Mali d ‘«inacceptable» et menace de sanctions – Agence Anadolu | Anglais

PARIS

La France a condamné le coup d’État militaire au Mali et a menacé de sanctions contre des responsables militaires si le président et le Premier ministre ne sont pas libérés immédiatement.

“Nous condamnons la situation au Mali avec la plus grande fermeté”, a déclaré le président Emmanuel Macron à Bruxelles à l’issue d’un sommet de l’UE. “Nous sommes prêts dans les prochaines heures à prendre d’éventuelles sanctions contre les protagonistes”, a-t-il déclaré.

Dans un tweet séparé, Macron a qualifié le coup d’État d ‘«inacceptable».

Quelques heures avant la déclaration de Macron, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian, s’adressant à l’Assemblée nationale, a exigé la libération immédiate du président Bah Ndaw, du Premier ministre Moctar Ouane et la «reprise du cours normal de la transition».

Ndaw, Ouane et le ministre de la Défense Souleymane Doucoure, chargé de superviser une transition vers un régime civil, ont été arrêtés par des responsables militaires lors d’une «tentative de coup d’État» lundi soir.

«Le caractère civil de la transition est une condition sine qua non de sa crédibilité», a déclaré Le Drian. Il a ajouté que s’il n’y avait pas de retour à l’ordre de la transition, “nous prendrons des mesures de ciblage immédiates contre les responsables militaires et cela entrave la transition.”

Le Drian a déclaré que la situation serait discutée d’urgence au Conseil de sécurité des Nations Unies et à l’Union africaine, Comité du Comité économique des États d’Afrique de l’Ouest de la CEDEAO.

Les voisins du Mali et l’UE ont tous été unanimes dans la condamnation du coup d’État.

La France a une forte présence militaire et des enjeux politiques importants dans la sécurité du Mali. À la suite d’un coup d’État en 2012, il a déployé des troupes pour évincer les extrémistes islamistes et empêcher une prise de contrôle de la région du nord.

Depuis 2013, plus de 5000 soldats français ont été déployés dans le cadre de l’opération Barkhane menée par la France aux côtés des pays du G5 Sahel pour lutter contre les groupes extrémistes armés dans la région, en particulier Al-Qaïda au Maghreb islamique et Daech dans le Grand Sahara.

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des reportages proposés aux abonnés dans le système de diffusion de nouvelles AA (HAS), et sous une forme résumée. Veuillez nous contacter pour les options d’abonnement.