La France promet plus d’un milliard d’euros d’aide aux agriculteurs, vignerons touchés par le gel – FRANCE 24 Français

Publié le:

Le Premier ministre français Jean Castex a promis samedi plus d’un milliard d’euros d’aide aux agriculteurs et aux vignerons sous le choc des pires gelées depuis des décennies.

Partout en France, les agriculteurs comptabilisent leurs pertes après que le gel – qui a suivi une période de temps exceptionnellement doux pour la saison – a affecté des centaines de milliers d’hectares de cultures et de vignes dans 10 des 13 régions du pays.

“Une situation exceptionnelle, des mesures exceptionnelles. Je viens d’annoncer un effort important de la part de l’Etat de plus d’un milliard d’euros (1,2 milliard de dollars) comme la situation le justifie”, a déclaré Castex lors d’une réunion de représentants paysans et d’élus locaux en sud de la France.

Il a déclaré qu’une aide d’urgence serait donnée “dans 10 ou 15 jours” aux responsables locaux pour aider les agriculteurs les plus touchés.

Les arboriculteurs ou les arboriculteurs admissibles à une indemnisation dans le cadre du régime actuel de calamité agricole seraient payés pour 40% de leurs pertes.

Ils sont généralement payés jusqu’à 35% selon les règles européennes.

D’autres mesures comprendront des allégements fiscaux.

>> Les vignerons français frappés par une rare préparation au gel pour une récolte sombre

Outre les vignes, les producteurs de kiwis, d’abricots, de pommes et d’autres fruits ont été durement touchés, ainsi que les agriculteurs d’autres cultures comme la betterave et le colza.

“Le gouvernement a fait le point sur la gravité de la situation”, a déclaré à l’AFP Christine Lambert, présidente du principal syndicat paysan FNSEA, ajoutant qu’il avait réagi “rapidement”.

Le ministre de l’Agriculture, Julien Denormandie, a déclaré que les fonds du gouvernement seraient utilisés pour une «compensation rapide».

Bruno Darnaud, le chef d’un autre lobby agricole, a déclaré que la France pourrait voir sa récolte de fruits diminuer de moitié, ce qui signifie des pertes d’environ 1,5 milliard d’euros (1,7 milliard de dollars).

Et la FNSEA affirme qu’au moins un tiers de la production des vignobles – soit deux milliards d’euros – sera perdu à cause du gel.

>> Les agriculteurs français trouvent des solutions innovantes pour lutter contre une vague de froid inattendue

(AFP)