La France ouvre une enquête sur les parties secrètes au milieu d’une pandémie – Agence Anadolu

PARIS

Le parquet de Paris a ouvert dimanche une enquête criminelle sur des dîners secrets présumés cinq étoiles auxquels ont assisté des ministres du gouvernement en violation du verrouillage du coronavirus et de la réglementation sanitaire, ont rapporté les médias français.

Le procureur Rémy Heitz a lancé l’enquête à la suite de la diffusion de l’exposé de l’actualité du média local M6 Info sur les soirées de luxe underground organisées à Paris. La police parisienne a également ouvert une enquête séparée sur les instructions du ministre de l’Intérieur Gérald Darmanin de vérifier les organisateurs et les participants des partis clandestins.

Le rapport a été télévisé le jour où les nouveaux cas de COVID-19 ont dépassé 67.794, selon les données des autorités de santé publique – le plus grand nombre de cas positifs enregistrés au cours des dernières 24 heures jusqu’à présent cette année. Au total, 5 341 patients sont restés admis dans les unités de soins intensifs et le nombre de nouveaux décès enregistrés a été de 185.

Le reportage montrait des images des dîners avec des invités profitant de somptueuses tartinades de grands chefs dans une fourchette de prix de 150 à 500 euros (176 à 588 dollars) sans aucune restriction sur les masques ou les règles de distanciation sociale.

La France est aux prises avec une troisième vague de pandémie et les restaurants et cafés restent fermés dans tout le pays. La célèbre industrie française de l’hôtellerie et de l’alimentation a fermé des volets depuis octobre pour empêcher les gens de manger dans des espaces confinés et pour contrôler la propagation du virus.

Les images comprenaient également une source anonyme affirmant que les restrictions et les sanctions imposées par l’administration du président Emmanuel Macron sur les restaurants étaient risibles, car plusieurs fêtes clandestines sont organisées à Paris et en présence des ministres eux-mêmes. S’ils sont reconnus coupables, les organisateurs peuvent faire face à une amende allant jusqu’à 15 000 euros (17 641 $) et 135 euros (158 $) pour les accompagnateurs.

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des reportages proposés aux abonnés dans le système de diffusion de nouvelles AA (HAS), et sous forme résumée. Veuillez nous contacter pour les options d’abonnement.