La France ouvre un stade géant pour les vaccinations au milieu de la flambée de virus – MyMotherLode.com

PARIS (AP) – La France a cherché mardi à accélérer le déploiement de son vaccin en ouvrant des centres de vaccination de masse à travers le pays, y compris le stade de France au nord de Paris, alors que les infections augmentent et que les hôpitaux approchent de la saturation.

Cette décision est intervenue un jour après que de nouvelles restrictions à l’échelle nationale ont été appliquées, notamment une fermeture d’école de trois semaines, une interdiction de voyager d’un mois à l’intérieur du pays et la fermeture de magasins non essentiels.

Le Stade de France, lieu de la victoire de la France en Coupe du monde de football 1998, a ouvert ses portes mardi matin avec 20 cabines de vaccination dans la zone d’accueil. Les organisateurs ont déclaré que les infirmières et les pompiers du centre pouvaient administrer 10 000 doses par semaine.

Les vaccins en France sont actuellement réservés aux personnes âgées de 70 ans et plus, en plus des personnes souffrant de graves problèmes de santé et des agents de santé.

Offrant un choix entre deux vaccins COVID-19 lors de l’enregistrement, les gens ont initialement montré une préférence pour un jab Pfizer. Mais les responsables sur place ont insisté sur le fait que les doses de Moderna étaient aussi efficaces. À midi, aucun rendez-vous n’était disponible en ligne pour l’un ou l’autre des clichés.

«Je pense que les Français et les habitants de la région parisienne en particulier ont plus entendu parler du vaccin Pfizer que du Moderna. Il est toujours plus facile de se tourner vers ce que l’on sait mieux pour que les gens choisissent plus rapidement Pfizer », a déclaré Aurélien Trousseau, le chef de la Régie régionale de la santé. «Mais ce sont deux vaccins totalement équivalents. C’est la même technologie. »

«Notre objectif est simple:… chaque dose doit être injectée pour ne pas en perdre», a déclaré Rousseau.

Les autorités sanitaires françaises ont déclaré qu’elles visaient à ouvrir une quarantaine de centres de vaccination de masse dans les prochains jours, en plus des vaccins administrés dans les petits centres, les cabinets de médecins et les pharmacies.

Sept hôpitaux militaires ont également ouvert mardi des centres de vaccination, gérés par du personnel militaire et civil, dans le but d’injecter jusqu’à 50 000 doses par semaine, a indiqué le ministère de la Défense.

Le ministre de la Santé Olivier Veran a averti lundi que le nombre de patients COVID-19 dans les unités de soins intensifs pourrait atteindre le niveau de la première crise il y a un an.

Lundi, les USI françaises détenaient 5 433 patients infectés par le virus. En avril 2020, le nombre a atteint plus de 7000, dont beaucoup dans des installations temporaires.

La France a signalé l’un des plus hauts taux de mortalité dus au virus au monde, à 96 875.

___

Suivez toute la couverture pandémique d’AP sur https://apnews.com/hub/coronavirus-pandemic, https://apnews.com/hub/coronavirus-vaccine et https://apnews.com/UnderstandingtheOutbreak