La France, l’Égypte et la Jordanie appellent au cessez-le-feu israélo-palestinien La France, l’Égypte et la Jordanie appellent au cessez-le-feu israélo-palestinien – Anadolu Agency | Anglais

PARIS

La France, l’Égypte et la Jordanie ont appelé Israël et la Palestine à s’entendre immédiatement sur un cessez-le-feu et à mettre fin à l’escalade du conflit qui a tué des centaines de civils, a annoncé mercredi un communiqué conjoint.

La déclaration fait suite à une réunion entre le président Emmanuel Macron, le président égyptien Abdel Fattah El-Sisi et le roi de Jordanie, Abdallah II, mardi, où ils ont également convenu de conclure un accord de cessez-le-feu par le biais du Conseil de sécurité Le bureau du président français a déclaré.

La France a intensifié ses engagements diplomatiques avec les pays du Moyen-Orient, d’Europe et des États-Unis pour mettre fin aux hostilités, en plus de s’entretenir séparément avec les dirigeants israéliens et palestiniens, pour faire pression pour l’adoption d’une résolution de cessez-le-feu.

Macron a également tenu une réunion avec le président tunisien, Kais Saied, le seul pays arabe membre du Conseil de sécurité de l’ONU.

Les trois pays ont exigé qu’Israël offre «un accès complet et sans entrave à l’aide humanitaire dans la bande de Gaza».

Depuis que le conflit a éclaté au cours des dix derniers jours, près de 60 000 personnes ont été déplacées à Gaza et environ 47 000 ont trouvé refuge dans les écoles de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies (UNWRA), selon l’ONU.

Le Programme alimentaire mondial a également averti que plus de 160 000 personnes à Gaza ont été poussées dans l’insécurité alimentaire.

Israël a actuellement bloqué l’entrée des marchandises transportant de l’aide humanitaire dans la bande de Gaza enclavée.

Quelques heures après avoir ouvert le point de passage de Kerem Shalom à la frontière avec l’Égypte, après un intervalle de neuf jours mardi qui a permis à cinq des 24 camions transportant des fournitures humanitaires à Gaza, Israël a fermé les portes.

Les autorités israéliennes ont blâmé les militants qui, selon eux, ont lancé des mortiers au point de passage, selon un rapport du Bureau de la coordination des affaires humanitaires.

La France, l’Égypte et la Jordanie ont assuré de travailler conjointement avec des partenaires internationaux et l’ONU, pour assurer l’acheminement de l’aide humanitaire pour les secours de Gaza.

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des reportages proposés aux abonnés dans le système de diffusion de nouvelles AA (HAS), et sous forme résumée. Veuillez nous contacter pour les options d’abonnement.