La France, l’Allemagne et l’Espagne poursuivent leur projet d’avions de combat | DW | 17.05.2021 – Deutsche Welle

Après des semaines d’intenses discussions, la France, l’Espagne et l’Allemagne se sont engagées à passer à l’étape suivante du développement de la plate-forme Future Combat Air System (FCAS). Le projet comprend la construction d’un avion de combat et de drones de nouvelle génération, ainsi que la création d’un réseau de communication surnommé le «nuage de combat» doté de capacités d’intelligence artificielle.

Les trois pays se sont auparavant affrontés sur la propriété intellectuelle et la répartition de la charge de travail entre les alliés de l’OTAN.

“La France, l’Allemagne et l’Espagne construisent l’un des outils les plus importants pour leur souveraineté et celle de l’Europe au XXIe siècle”, a tweeté la ministre française des Armées Florence Parly.

Le projet FCAS est le plus grand programme de défense d’Europe, le nouvel avion de combat devant remplacer les Rafale français et les Eurofighters allemands et espagnols d’ici 2040. Le coût total devrait dépasser les 100 milliards d’euros (121,4 milliards de dollars).

Le “ nuage de combat ” améliorerait la communication entre divers avions pendant la bataille

Lundi, les trois pays se sont également engagés à fournir un total de 3,5 milliards d’euros (4,3 milliards de dollars) pour financer le projet jusqu’en 2024. Chaque pays fournira un tiers de l’argent.

Le gouvernement allemand manque de temps

La pression pour conclure l’accord était particulièrement forte en Allemagne, où le gouvernement espère faire passer le financement par le parlement avant les élections de septembre.

La ministre allemande de la Défense, Annegret Kramp-Karrenbauer, a salué cette percée sur Twitter.

«Avec l’avion de combat du futur, nous renforçons les capacités, l’industrie et la technologie en Europe», a-t-elle déclaré.

Prototype à voler en 2027

Le jet est développé par le français Dassault Aviation et le géant européen de l’aviation Airbus. Lundi, la Française Florence Parly a déclaré qu’un premier prototype de démonstrateur prendrait son envol en 2027 – un an plus tard qu’annoncé précédemment.

De plus, le prototype sera propulsé par un moteur Rafale, ce qui donnera aux producteurs plus de temps pour développer un nouveau moteur pour l’avion.

dj / msh (Reuters, AFP, dpa)