La France interdit les vols intérieurs qui pourraient être “ couverts par le train ” – The Next Web

Cet article a été initialement publié par Christopher Carey sur Cities Today, la principale plateforme d’information sur la mobilité urbaine et l’innovation, atteignant un public international de dirigeants de villes. Pour les dernières mises à jour, suivez Cities Today sur Twitter, Facebook, LinkedIn, Instagram et YouTube, ou inscrivez-vous à Cities Today News.

Les législateurs français ont voté la suppression des vols intérieurs sur les itinéraires qui peuvent être parcourus par le train en moins de deux heures et demie. La mesure fait partie d’un projet de loi climatique plus large visant à réduire les émissions de carbone de la France de 40% d’ici 2030, par rapport aux niveaux de 1990.

L’annonce, faite par l’Assemblée nationale, devra passer deux autres tours de scrutin avant d’être officiellement approuvée, et intervient quelques jours après que l’État a déclaré qu’il contribuerait à une recapitalisation d’Air France de 4 milliards d’euros (4,76 milliards de dollars) – plus que de doubler sa participation dans la compagnie aérienne nationale.

La ministre française de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a doublé la position du gouvernement suite aux critiques de l’industrie aéronautique selon lesquelles une reprise pandémique n’était pas le moment d’interdire certains vols intérieurs.

«Nous savons que l’aviation est un contributeur de dioxyde de carbone et qu’en raison du changement climatique, nous devons réduire les émissions», a déclaré Pannier-Runacher à la radio Europe 1. «De même, nous devons soutenir nos entreprises et ne pas les laisser tomber.»

Les militants pour le climat ont également accusé le président Emmanuel Macron de revenir sur ses promesses antérieures d’inclure tous les vols intérieurs de moins de quatre heures dans le projet de loi.

Impact potentiel

Selon le groupe environnemental français Réseau Action Climat, le changement de loi n’impactera que cinq des 108 routes nationales pré-coronavirus en France, soit 4,6% des déplacements.

Il exempte également l’aéroport le plus fréquenté du pays, Paris Charles De Gaulle (CDG), en raison de sa position de point de transfert clé pour les vols de correspondance.

Le gouvernement français a précédemment envisagé d’autres initiatives pour freiner les voyages aériens, notamment la limitation de la construction de nouveaux aéroports et l’ajout d’une écotaxe, qui pourrait potentiellement ajouter 400 € aller simple pour les vols long-courriers en classe affaires.

Vélos pour voitures

Les législateurs français ont également approuvé une mesure visant à offrir aux navetteurs une subvention de 2 500 € pour échanger des voitures vieillissantes à haute émission pour des vélos électriques dans le cadre d’un programme de mise à la casse.

S’il est adopté, le programme sera une première mondiale, selon la Fédération française des utilisateurs de vélos (FUB).

«Pour la première fois, il est reconnu que la solution n’est pas de rendre les voitures plus vertes, mais simplement d’en réduire le nombre», a déclaré Olivier Schneider, président de la FUB.


Les VE excitent-ils vos électrons? Les vélos électriques font-ils tourner vos roues? Les voitures autonomes vous rechargent-elles toutes?

Ensuite, vous avez besoin de la newsletter hebdomadaire SHIFT dans votre vie. Cliquez ici pour vous inscrire.