La France impose de nouveaux contrôles aux frontières pour tenter de freiner Covid-19 – FRANCE 24 Français

Publié le:

De nouveaux contrôles aux frontières sont entrés en vigueur en France dimanche dans le cadre d’un effort massif pour contenir la propagation de Covid-19 et éviter un autre verrouillage à l’échelle nationale.

Après un démarrage lent des vaccinations, les autorités sanitaires françaises ont rapporté qu’un million de personnes avaient reçu des inoculations de coronavirus samedi.

Mais de nouveaux taux obstinément élevés d’infections, d’hospitalisations et de décès liés à Covid ont alimenté les craintes que la France puisse avoir besoin d’un autre verrouillage complet, qui serait le troisième, infligeant encore plus de dévastations aux entreprises et à la vie quotidienne.

À partir de dimanche, les arrivées en France en provenance des pays de l’Union européenne par voie aérienne ou maritime doivent pouvoir produire un résultat de test PCR négatif obtenu dans les 72 heures précédentes.

Cette exigence s’appliquait déjà aux arrivées hors UE depuis la mi-janvier.

Les voyageurs de l’UE entrant en France par voie terrestre, y compris les frontaliers, n’auront pas besoin d’un test négatif.

Quelque 62 000 personnes arrivent actuellement chaque semaine dans les aéroports et ports maritimes français en provenance d’autres pays de l’UE, selon le ministre des Transports Jean-Baptiste Djebbari.

Le principal aéroport international de Paris, Roissy-Charles-de-Gaulle, a mis en place des centres de test dans un terminal dédié aux vols intra-UE pour permettre aux passagers à l’arrivée qui n’ont pas réussi à obtenir un test dans leur pays d’origine d’en obtenir un avant de passer l’immigration.

Un million de vaccinations en France

L’agence française de la santé a signalé samedi 23924 nouveaux cas de Covid au cours des dernières 24 heures et 321 nouveaux décès de coronavirus, portant le nombre de morts français à 72877.

Le nombre total de patients hospitalisés Covid s’élevait à 25 800, dont près de 2 900 étaient en réanimation.

Samedi également, un million de personnes en France avaient reçu au moins un vaccin anti-Covid, a déclaré le Premier ministre Jean Castex, quatre semaines après le lancement de la campagne de vaccination, en se concentrant d’abord sur les personnes de plus de 75 ans dans les maisons de soins et les agents de santé de plus de 50 ans.

La ministre de l’Industrie, Agnès Pannier-Runacher, a déclaré qu’elle était “raisonnablement convaincue” que la France atteindrait son objectif de vacciner 15 millions de personnes d’ici la fin juin, ajoutant que plus de 1,9 million de doses de vaccin avaient été reçues à ce jour.

Le ministre de la Santé, Olivier Véran, a quant à lui averti que si les mesures actuelles, notamment un couvre-feu national à partir de 18 heures, s’avéraient insuffisantes, un autre verrouillage ne pouvait être exclu.

“Nous avons besoin du couvre-feu pour montrer des résultats”, a déclaré Véran.

“Dans le meilleur des cas, nous parviendrons à diminuer la pression de l’épidémie. Sinon, nous n’attendrons pas le mois de mars pour agir”, a-t-il déclaré au journal Le Parisien.

La France a été bloquée deux fois en 2020, la première fois entre mars et mai puis d’octobre à décembre.

(AFP)