La France est avec vous: Macron envoie un message de solidarité à l’Inde au milieu de la crise du COVID-19 – Republic TV

Le 23 avril, le président français Emmanuel Macron a montré sa solidarité à l’égard de la lutte de l’Inde contre la deuxième vague de COVID-19 alors que le pays a signalé plus de trois cas de lakh au cours des dernières 24 heures pour la deuxième journée consécutive vendredi. Dans une déclaration partagée par l’ambassadeur français Emmanuel Lenain sur Twitter, Macron a déclaré que la France était aux côtés de l’Inde dans la lutte pour endiguer les infections à coronavirus et a noté que la maladie «n’épargne personne». Le président français a également déclaré que le pays était prêt à aider l’Inde sous toute forme de soutien en ces temps difficiles.

Le message de Macron est venu alors que l’Inde signalait 3,32 730 nouveaux cas de COVID-19 avec 2 263 au cours des dernières 24 heures, selon la déclaration du ministère de la Santé de l’Union le 23 avril. Pendant ce temps, le nombre de cas en Inde a dépassé 1,62 crores tandis que les décès ont augmenté à 1,86 920. Mardi soir, le Premier ministre Narendra Modi a également reconnu que la deuxième vague COVID-19 a frappé le pays comme une tempête et a balayé l’ensemble du pays. Plusieurs hôpitaux sont aux prises avec un manque d’oxygène et de lits d’hôpitaux ainsi que de médicaments essentiels. À la suite de la flambée du COVID-19 en Inde, plusieurs pays ont renforcé les restrictions pour les voyageurs en provenance de l’Inde.

Quarantaine de 10 jours pour les voyageurs en provenance de l’Inde

Les remarques de Macron témoignant du soutien sont intervenues après que le porte-parole du gouvernement français, Gabriel Attal, le 21 avril, ait déclaré que la France imposerait une quarantaine de 10 jours aux voyageurs arrivant d’Inde dans les prochains jours pour empêcher la propagation du COVID-19. La décision de restreindre les voyages depuis l’Inde est intervenue quelques jours à peine après que la France a annoncé la suspension des vols en provenance du Brésil pour protéger la nation européenne contre la variante P1 ou brésilienne du nouveau coronavirus. Il a également annoncé des quarantaines pour les passagers d’Argentine, du Chili et d’Afrique du Sud.

“Pour certains pays où la situation sanitaire est très grave et préoccupante en particulier, nous resserrerons à nouveau les vis”, a déclaré Attal à l’issue d’un conseil des ministres sur la riposte à la pandémie. “L’Inde sera ajoutée à cette liste”, a-t-il dit, avant d’ajouter que les détails complets des restrictions de voyage seront dévoilés dans les prochains jours.

Crédits image: AP / PTI