La France entame un retour prudent à la normalité – comme cela s’est produit – The Guardian

le français Ils ont joyeusement regagné les cafés, les cinémas et les musées alors que le pays assouplissait les restrictions pour revenir à la semi-normalité après plus de six mois de freins Covid-19, rapporte l’AFP.

Les cafés et restaurants avec terrasses ou jardins sur les toits peuvent désormais proposer des repas en plein air, dans le cadre de la deuxième phase d’un plan de levée de verrouillage qui devrait aboutir à une réouverture complète de l’économie le 30 juin. Les musées, cinémas et certains théâtres rouvrent également après avoir été fermés pendant 203 jours.

Le mauvais temps dans une grande partie du pays n’a pas réussi à atténuer l’esprit des clients qui ont retrouvé leur chemin vers leurs cafés et lieux culturels préférés dès le petit matin.

«C’est une forme de libération», a déclaré à l’AFP Didier Semah, un producteur de musique, en sirotant un expresso avec un ami sur la terrasse du Felix Café dans l’est de Paris, à l’abri d’une averse par l’auvent.

Pour Sabine Dosso-Greggia, une comptable de 45 ans qui prenait une cigarette en milieu de matinée et un café à la table voisine, il s’agissait de profiter à nouveau des «petits plaisirs du quotidien». «Il s’agit d’être avec les autres et de se livrer aux choses qui composent la vie à Paris, comme aller au restaurant avec des amis ou emmener les enfants à une exposition», dit-elle.

Dans l’ouest de la ville de Rennes, Patricia Marchand, la gérante du Café des Feuilles, a déclaré qu’elle avait des réservations même pour les apéritifs. “Ça fait du bien. Il y a un sentiment d’euphorie dans le centre-ville. »

Dans un autre coup de pouce pour l’économie, les entreprises non essentielles, des jouets aux magasins de vêtements, qui étaient fermées depuis début avril, ont également rouvert mercredi.

Avec les caméras de télévision en marche, le président, Emmanuel Macron, et le premier ministre, Jean Castex, a dégusté un premier café dans un café près du palais présidentiel à Paris, le chef de l’Etat saluant «un petit moment de liberté retrouvé».

«L’art de vivre à la française», a tweeté le ministre des Finances, Bruno Le Maire, publiant une photo de lui en train de lire le journal sportif L’Equipe dans un café du coin.

Bruno Le Maire
(@BrunoLeMaire)

L’art de vivre à la Française 🇫🇷 #tousenterrasse pic.twitter.com/qmynMAoe04


19 mai 2021

Mais avec des averses prévues pour une grande partie de la journée et la plupart des établissements autorisés à n’utiliser que la moitié de leur terrasse, certains restaurants ont décidé de reporter la réouverture au 9 juin, date à laquelle ils seront autorisés à servir les clients à l’intérieur.

Et alors que de nombreuses personnes ont réservé des tables en plein air pour le dîner ou les boissons le mercredi soir, la fête se terminera tôt en raison d’un couvre-feu, même si elle a été repoussée mercredi de 19h à 21h.

Stephanie Mathey, propriétaire de trois bistrots parisiens, a déclaré à l’AFP qu’elle traitait cette étape de la réouverture comme une répétition générale pour l’été. «Comme un moteur diesel, nous allons chauffer lentement», dit-elle.

Aller dans un café était synonyme de liberté pour certains, pour d’autres, c’était l’occasion de revoir la Joconde. «Elle m’a manqué au cours des sept derniers mois. Je suis heureux de la revoir », a déclaré Frédéric Destival, 47 ans, parmi les premiers visiteurs du musée du Louvre lors de sa réouverture à 9h sous les applaudissements de ceux qui faisaient la queue à l’extérieur.

De l’autre côté de la Seine au Musée d’Orsay, Isabelle Berthonneau a déclaré qu’elle s’était sentie tellement affamée d’art au cours des derniers mois qu’elle avait pris une semaine de vacances pour s’entasser dans des expositions. «Nous devons recommencer à vivre», a déclaré Berthonneau, 54 ans.

Les cinémas, également fermés depuis six mois, ont un énorme arriéré de films à montrer et certains cinéphiles se sont levés tôt pour obtenir leur solution.

Luce Van Dam, 17 ans, a commencé sa journée dans la capitale avec une projection de la comédie française Mandibules à 8h20 et avait l’intention de voir deux ou trois films ou plus.




Les parisiens prennent un apéritif dans un bar de la place Tertre dans le quartier de Montmartre à Paris le premier jour de la levée des restrictions de Covid-19.

Les parisiens prennent un apéritif dans un bar de la place Tertre dans le quartier de Montmartre à Paris le premier jour de la levée des restrictions de Covid-19. Photographie: Kay-Paris Fernandes / Getty Images

Mais de nombreuses salles de concert et théâtres sont restés fermés, arguant que leurs productions ne pouvaient pas gagner d’argent compte tenu de la limite de capacité de 35% imposée par le gouvernement pour les trois prochaines semaines.

L’assouplissement des restrictions intervient alors qu’une troisième vague sévère d’infections à Covid-19 continue de diminuer. Le nombre de patients en soins intensifs est tombé à 3862 mercredi, contre environ 6000 il y a un mois. Au cours des sept derniers jours, le nombre de nouveaux cas a diminué de 18%.

Après un démarrage lent, la campagne de vaccination du gouvernement s’est accélérée, avec plus de 21,5 millions de personnes, soit près d’un tiers de la population, ayant reçu au moins un vaccin.

«Si nous parvenons à nous organiser, à vacciner et à maintenir une discipline collective, il n’y a aucune raison pour que nous ne puissions pas continuer à progresser», a déclaré Macron.

Mais il a ajouté: «Nous devons rester rigoureux sur la question des variantes», les nouvelles souches et parfois plus virulentes du virus Covid-19 original.