La France échappe à l’interdiction de voyager sur la “ liste rouge ” du Royaume-Uni – Telegraph.co.uk

Le lundi de Pâques, M. Johnson devrait signaler la menace de nouvelles variantes en France et en Europe lorsqu’il prévient que les Britanniques devront peut-être attendre une reprise majeure des voyages à l’étranger.

Il signalera qu’il est trop tôt pour dire si des destinations traditionnelles du sud de l’Europe seront ouvertes pour les vacances d’été à partir du 17 mai – la première date de la feuille de route pour la reprise des voyages à l’étranger.

Les sources gouvernementales et industrielles tablent sur juillet ou août comme les meilleurs espoirs d’un retour significatif des voyages à l’étranger. “Il suffit de regarder la situation en France et en Italie pour se rendre compte que les vacances dans un proche avenir ne seront pas possibles”, a déclaré une source gouvernementale.

Cependant, le Premier ministre établira un cadre pour un retour échelonné aux voyages à l’étranger en utilisant un système de type feux de signalisation basé sur le Covid et les taux de vaccination des pays.

Tous les détails du système seront publiés par Grant Shapps, le secrétaire aux transports, le lundi 12 avril. Les fonctionnaires ont travaillé sur un système à trois niveaux avec une “liste rouge” des pays interdits, une “liste orange” avec des tests pré- départ et après l’arrivée et une certaine quarantaine, et une «liste verte» avec d’éventuels tests d’écoulement latéral à l’arrivée.

Seuls les pays avec une vaccination élevée et des taux de Covid bas sont susceptibles de figurer sur la liste verte avec une analyse publiée par The Telegraph, suggérant qu’une douzaine de pays tels qu’Israël, Gibraltar et Malte seront ouverts aux vacanciers britanniques d’ici juin.