La France demande des explications à Israël sur l’attaque des bâtiments des médias – Agence Anadolu | Anglais

PARIS

La France a demandé à Israël d’expliquer les conditions et les raisons de la frappe aérienne contre le bâtiment de Gaza qui abritait les organisations de médias, a déclaré lundi le président Emmanuel Macron.

Il a également annoncé que Paris s’emploie à imposer un cessez-le-feu pour mettre fin à la violence en cours dans le conflit israélo-palestinien.

“La sécurité des journalistes et de ceux qui travaillent pour la liberté de parole et d’expression … leur protection est en effet une responsabilité très importante”, a déclaré lundi Macron lors d’une conférence de presse en marge de la conférence pour le Soudan à Paris.

«Notre ambassade travaille sur la question [strike] et nous attendons les explications de Netenyahu, nous lui parlons régulièrement », a-t-il dit.

La déclaration de Macron fait suite à l’appel du secrétaire d’État américain Antony Blinken exigeant une justification d’Israël pour la destruction du bâtiment lors d’une frappe aérienne qui abritait l’agence de presse américaine Associated Press (AP) et Al Jazeera.

Israël a affirmé que le bâtiment de haut étage, partiellement commercial et résidentiel, était utilisé par un groupe militant du Hamas pour une opération de renseignement.

L’AP a exigé d’Israël des preuves sur l’allégation du Hamas et une enquête indépendante sur la frappe. Reporters sans frontières, le chien de garde international des médias basé à Paris, a également demandé: «au procureur de la Cour pénale internationale de déterminer si les attentats à la bombe constituent des crimes de guerre».

La semaine dernière, les frappes aériennes israéliennes ont détruit les bureaux de 23 médias locaux et internationaux, a déclaré RSF dans un communiqué.

Macron a ajouté que la France travaillait sur les efforts de médiation avec l’Égypte et la Jordanie.

-Marcon rencontre Sisi

Lundi, il s’est également entretenu avec le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi qui est à Paris pour la conférence sur le Soudan. Un communiqué de l’Elysée sur la réunion Macron-Sissi a déclaré qu’ils “partageaient une profonde inquiétude quant à l’escalade continue de la violence” et “il était nécessaire de mettre fin aux hostilités”.

Les deux pays coordonnent leurs efforts vers «un cessez-le-feu rapide».

«Le cessez-le-feu est vraiment nécessaire pour rassembler différentes composantes et parties palestiniennes et garantir la non-violence», a déclaré Macron lors de la conférence de presse en réponse à la question.

«Cela fait partie du processus de mettre fin au cessez-le-feu le plus tôt possible et c’est notre souhait et de construire une feuille de route pour les discussions des différentes parties prenantes», a-t-il ajouté.

Dans les prochains jours, la France aura prévu des discussions avec Sissi et le roi de Jordanie pour élaborer une proposition concrète et commune pour mettre fin aux hostilités.

Au cours de la semaine dernière, Macron a déclaré avoir tenu des réunions téléphoniques avec le président palestinien Mahmoud Abbas et le Premier ministre israélien Netanyahu car «c’est l’un des éléments pour aider à restaurer la confiance en peu de temps».

Lundi, le ministre des Affaires étrangères Jean-Yves Le Drian s’est également entretenu avec Blinken et le ministre égyptien des Affaires étrangères Sameh Shoukry qui accompagne Sissi pour discuter de la situation israélo-palestinienne.

Selon un communiqué publié par le ministère des Affaires étrangères, le ministre a réaffirmé que la réponse d’Israël aux «attaques inacceptables» du Hamas «doit rester proportionnée, conformément au droit international».

Le site Web de l’Agence Anadolu ne contient qu’une partie des reportages proposés aux abonnés dans le système de diffusion de nouvelles AA (HAS), et sous une forme résumée. Veuillez nous contacter pour les options d’abonnement.