La France commencera à vacciner les adolescents contre COVID-19 à partir du 15 juin – News 24

Des élèves portant des masques faciaux sont vus dans le lycée Lycée Buffon alors que les élèves retournent à l’école, à Paris, au milieu de l’épidémie de maladie à coronavirus (COVID-19) en France, le 3 mai 2021. REUTERS/Benoit Tessier/File Photo

La France commencera à vacciner les adolescents à partir de 12 ans avec le vaccin Pfizer BioNTech le 15 juin, a annoncé mercredi le gouvernement dans le but d’éviter les fermetures d’écoles en septembre en raison des risques liés au COVID-19.

Le nombre de nouveaux cas de COVID-19 en France s’est quant à lui maintenu en dessous de 10 000 pour la deuxième journée consécutive et le nombre de morts par jour a fortement baissé par rapport à la semaine dernière, allégeant encore la pression sur les hôpitaux alors que la campagne de vaccination s’est étendue.

La France, qui a commencé les vaccinations à la fin de l’année dernière avec la priorité donnée aux résidents des maisons de soins, a progressivement élargi l’éligibilité en abaissant les seuils d’âge et en supprimant des conditions telles que la profession ou l’état de santé. À partir du 31 mai, les vaccins COVID-19 ont été mis à la disposition de toutes les personnes de plus de 18 ans.

Le président Emmanuel Macron a déclaré mercredi aux journalistes qu’à partir du 15 juin, les jeunes âgés de 12 à 18 ans seront autorisés à se faire vacciner contre le COVID-19 à partir du 15 juin.

Le ministre de la Santé Olivier Veran a déclaré que les adolescents recevraient le vaccin Pfizer et que ceux-ci seraient administrés dans les grands centres de vaccination sur une base volontaire, nécessitant le consentement des parents.

“Cela va nous aider à renforcer l’immunité collective et nous permettre d’éviter la fermeture des classes et des écoles en septembre, ainsi que de protéger les adolescents qui peuvent aussi parfois développer des symptômes du COVID”, a-t-il déclaré dans une interview à la télévision TF1.

Il a déclaré que six millions d’adolescents avaient déjà été vaccinés aux États-Unis et qu’Israël et l’Allemagne étaient sur le point de vacciner également ce groupe d’âge.

“Dans la lutte contre les épidémies, il est tout à fait normal de vacciner les adolescents et nous avons le feu vert pour cela des autorités sanitaires européennes et françaises”, a déclaré Veran.

Vendredi, la Commission européenne a autorisé Pfizer (PFE.N) et son partenaire BioNTech SE’s vaccin COVID-19 pour une utilisation chez les enfants dès l’âge de 12 ans, ouvrant la voie à un déploiement plus large dans le bloc des 27 pays après des autorisations similaires aux États-Unis et Canada. Lire la suite

Le ministère français de la Santé a signalé 8 743 nouveaux cas mercredi, contre 9 848 mardi. C’était la première fois depuis septembre que les nouveaux cas étaient inférieurs à 10 000 deux jours consécutifs les jours ne suivant pas un week-end ou un jour férié. Mercredi, il y a eu 96 nouveaux décès de coronavirus dans les hôpitaux, contre 144 mercredi dernier.

Le nombre total de décès dus au COVID-19 en France s’élève désormais à 109 758 et le nombre total de cas à 5,68 millions.

Nos normes : les principes de confiance de Thomson Reuters.