La France commence à emballer Pfizer-BioNTech Covid Vax – Punjab News Express

PARIS: Pour relancer la campagne de vaccination Covid-19 à domicile et en Europe, le sous-traitant français Delpharm a commencé à conditionner le vaccin Pfizer-BioNTech Covid-19 dans son usine de Saint-Rémy-sur-Avre.

Le président Emmanuel Macron a tweeté mercredi que l’objectif du pays est de “250 millions de doses de vaccins Covid-19” en 2021 et “cela commence aujourd’hui avec les premiers vaccins BioNTech-Pfizer” sur le site Delpharm, rapporte l’agence de presse Xinhua.

«Renforcement des systèmes de santé, meilleure répartition des capacités de production de vaccins grâce aux transferts de technologies, transparence des contrats, partage des doses: une augmentation de puissance est essentielle pour la sécurité collective face aux risques de variantes», a-t-il déclaré.

«Tant que le virus circule et évolue, personne n’est en sécurité», a prévenu Macron, appelant à «une réponse coordonnée et unie, à l’échelle mondiale» pour contenir la pandémie de coronavirus, qui a fait 97 722 morts en France, le le nombre de morts le plus lourd d’Europe après le Royaume-Uni et l’Italie.

Les vaccins conditionnés en France ont été fabriqués dans l’usine de BioNTech en Allemagne.

Quelque 1 700 centres de vaccination ont été ouverts à travers la France et 250 000 professionnels de santé sont mobilisés pour accélérer le déploiement du vaccin, qui sera ouvert aux personnes âgées de 60 à 70 ans à la mi-avril.

Le gouvernement vise à étendre la vaccination aux personnes âgées de 50 à 60 ans le mois prochain, suivies des personnes de moins de 50 ans à partir du 15 juin et de tous les adultes qui souhaitent se faire vacciner d’ici la fin de l’été.

À ce jour, environ 9,8 millions de personnes en France ont reçu les premiers vaccins contre le coronavirus, soit 18,7% de la population adulte, selon le ministère de la Santé.

La France a approuvé l’utilisation de quatre vaccins développés par Pfizer-BioNTech, Moderna, Johnson & Johnson et AstraZeneca.