La France aux prises avec une troisième vague d’infections au Covid-19 – FRANCE 24 Francais

Publié le : Modifié :

Le Premier ministre français, Jean Castex, a déclaré mardi qu’il était temps de mettre en place des restrictions supplémentaires concernant le coronavirus en région parisienne, alors que le pays entre dans une troisième vague de la pandémie de Covid-19.

Les autorités sanitaires françaises ont signalé 29 975 nouveaux cas mardi, soit un bond de 4,5 % par rapport au total de mardi dernier et la plus forte augmentation en une semaine depuis un mois et demi.

L’augmentation constante du nombre de nouveaux cas a mis à rude épreuve le système hospitalier, notamment dans la capitale où les infections se sont multipliées.

“Il me semble que le moment est venu d’envisager de nouvelles mesures dans la grande région parisienne”, a déclaré M. Castex lors d’une interview sur BFM TV.

Il a précisé que les fermetures du week-end, comme celles déjà en place dans deux autres régions, font partie des mesures qui seront envisagées pour la grande région parisienne lors d’une réunion mercredi.

“Il n’y a aucune raison de ne pas faire dans une région ce que l’on fait dans une autre”, a déclaré M. Castex.

Le Premier ministre avait déclaré plus tôt mardi à l’Assemblée nationale que la France était entrée dans une troisième vague de la pandémie, la moyenne des nouveaux cas sur sept jours ayant dépassé 25 000 pour la première fois depuis le 20 novembre.

Retard de vaccination

Comme d’autres pays de l’UE, la France est très en retard sur les États-Unis ou la Grande-Bretagne en ce qui concerne la vaccination de sa population.

Le président Emmanuel Macron espère toujours qu’une campagne de vaccination permettra d’éviter les effets d’une nouvelle vague pandémique déclenchée par des variantes plus contagieuses, et donc d’empêcher la France de recourir à un troisième verrouillage national.

Mais la suspension de l’utilisation du vaccin d’AstraZeneca, annoncée lundi pour des raisons de sécurité, pourrait compromettre la stratégie du gouvernement.

Le ministère de la santé a déclaré que 4 239 patients se trouvaient dans des unités de soins intensifs pour le Covid-19, soit 20 de plus en 24 heures, ce qui constitue un pic de près de quatre mois. Le nombre total de personnes hospitalisées pour la maladie a augmenté de 23 pour atteindre 25 492, le chiffre le plus élevé depuis le 24 février.

Le nombre de personnes décédées a augmenté de 408 pour atteindre 91 170, soit le septième bilan le plus lourd au monde. La moyenne mobile des décès sur sept jours est de 267.

Avec 4,11 millions de personnes infectées depuis le début de l’épidémie, la France a le sixième plus grand nombre de cas dans le monde.

(FRANCE 24 avec REUTERS)