La France accuse la Chine et la Russie de “propagande” pour avoir partagé des vaccins – Morocco World News

Rabat – La France accuse la Chine et la Russie de “propagande vaccinale” pour avoir partagé leurs vaccins avec le monde entier au lieu de thésauriser les doses comme l’Occident. L’UE et les Etats-Unis donnent la priorité à leurs propres populations, bloquant ou limitant les exportations vers le reste du monde.

L’approche adoptée par la Russie et la Chine, qui fournit une bouée de sauvetage aux gouvernements désespérés du monde entier, relève de la “propagande”, selon le ministre français des affaires étrangères, Jean-Yves Le Drian. Partager les vaccins avec le monde entier est “un moyen de propagande et de diplomatie agressive” a déclaré Le Drian.

Le responsable français a mis en avant le programme COVAX des Nations Unies comme une alternative viable aux vaccins provenant de pays non occidentaux. Pourtant, de nombreux gouvernements, dont le Maroc, continuent de compter sur la Russie, la Chine et l’Inde pour les approvisionner en vaccins.

L’approche de l’Occident, décrite par Politico comme “l’Amérique d’abord” et “l’Europe d’abord”, a conduit les pays occidentaux à dépasser rapidement le reste du monde en termes de taux de vaccination. Il semble que le reste du monde doive faire la queue pour recevoir l’aide du programme COVAX, qui vise à distribuer 337 millions de doses au cours du premier semestre 2021.

Avec des milliards de personnes qui attendent d’être vaccinées, la Russie et la Chine “comblent les lacunes”, ce que le président français Emmanuel Macron a décrit comme un “nouveau type de guerre mondiale.”

Pour la plupart des pays du monde, la Russie et la Chine sont les seules sources viables de vaccins.

Les pays à revenu faible ou intermédiaire, en particulier, ont été laissés à l’abandon pendant que les pays les plus riches du monde utilisaient leur influence sur les sociétés pharmaceutiques fabriquant des vaccins pour maintenir ces derniers en Occident.

Des dizaines de pays utilisent maintenant des vaccins produits en Chine et en Russie, y compris certains pays européens.

Le Maroc est confronté au même dilemme que de nombreux pays dans le monde. Le gouvernement a choisi de trouver son propre approvisionnement en vaccins en provenance de l’Est au lieu de dépendre uniquement de programmes comme COVAX. Néanmoins, le Maroc est “à la merci” des pays producteurs de vaccins, selon le Dr Mustapha Ennaji, qui fait partie du conseil supervisant la campagne de vaccination du Maroc.

Ennaji a déclaré à Morocco World News que la thésaurisation des vaccins pourrait signifier que l’approvisionnement du Maroc en vaccin britannico-suédois Oxford/Astrazeneca pourrait être menacé, ce qui inciterait le pays à diversifier son approvisionnement en utilisant des vaccins produits en Chine et en Russie.