La CEA “ s’oppose fermement ” à la Super League européenne – FRANCE 24

Publié le: Modifié:

Paris (AFP)

L’Association des clubs européens (ECA) a déclaré dimanche qu’elle «s’opposait fermement» aux projets d’une compétition de Super League séparatiste mettant en vedette 12 des plus grands clubs du continent.

Une douzaine d’équipes d’Angleterre, d’Espagne et d’Italie ont annoncé des plans pour la compétition, qui a été vivement critiquée par l’UEFA et les autorités du football des trois pays.

“L’ECA, en tant qu’organe représentant 246 grands clubs à travers l’Europe, réaffirme son engagement déclaré à travailler au développement du modèle des compétitions interclubs de l’UEFA (UCC) avec l’UEFA pour le cycle débutant 2024 et qu’un ‘modèle de super ligue fermée’ serait vivement opposé par la CEA, “a déclaré le corps dans un communiqué.

L’ECA, souvent considérée comme la voix des clubs européens les plus puissants, a pris cette position de force juste avant que 12 des plus grands clubs européens n’annoncent le lancement de la Super League séparatiste.

Une position d’autant plus surprenante que parmi ces clubs se trouve la Juventus, présidée par l’Italien Andrea Agnelli, qui était également président de l’ECA.

Cependant, le club italien a confirmé dimanche qu’il avait quitté l’ECA et qu’Agnelli avait démissionné de la présidence de l’association.

Agnelli a également démissionné de son poste de membre du comité exécutif de l’UEFA, a déclaré à l’AFP un porte-parole de la Juventus, confirmant “l’adhésion du club turinois à la nouvelle Super League”.

Plus tôt dimanche, l’instance dirigeante du football européen, l’UEFA, a déclaré que les clubs pourraient être bannis des compétitions nationales et de la Ligue des champions s’ils y participent.

“Le Conseil exécutif de la CEA se réunira dans les prochains jours pour prendre les décisions appropriées à la lumière de tout développement ultérieur”, a ajouté la CEA.

L’instance dirigeante du football mondial, la FIFA, a exprimé sa «désapprobation» à l’annonce.

La FIFA a souligné dans un communiqué qu’elle était en faveur de la “solidarité” dans le sport et a déclaré: “Dans ce contexte, la FIFA ne peut qu’exprimer sa désapprobation envers une ‘ligue séparatiste européenne fermée’ en dehors des structures internationales de football et ne respectant pas les principes susmentionnés. . “