28 octobre 2020

Wall Street se mobilise pour un médicament prometteur contre les coronavirus ; Dow, S&P augmente de plus de 2%.

Les actions américaines ont grimpé en flèche mercredi alors que les espoirs d’un traitement COVID-19 efficace ont suscité un large rallye et ont aidé les investisseurs à faire abstraction des sombres données sur le PIB et des mises en garde du président de la Réserve fédérale américaine, Jerome Powell.

Les grandes entreprises technologiques ont été les plus importantes à faire monter le S&P 500 et le Nasdaq, et ont rapproché les trois grandes moyennes boursières américaines de leurs sommets historiques atteints en février.

Les petites entreprises, qui devraient bénéficier davantage de la levée des restrictions État par État, continuent de surpasser leurs homologues plus importantes, le Russell 2000 enregistrant sa sixième hausse consécutive.

Le fabricant de médicaments Gilead Sciences Inc. a annoncé que son remdesivir s’avère prometteur en tant que traitement COVID-19 efficace, donnant un coup de pouce au marché plus large et faisant augmenter ses parts de 5,7 %.

A lire également : Coronavirus en direct : l’économie américaine pourrait connaître une chute sans précédent au deuxième trimestre, selon la Fed

L’économie américaine a subi son plus fort déclin en 11 ans, le PIB du premier trimestre se contractant à un taux trimestriel annualisé de 4,8 % selon le ministère du commerce, marquant la fin de la plus longue expansion économique américaine jamais enregistrée. Beaucoup pensent que le pire est encore à venir.

A l’issue de sa réunion de deux jours sur la politique monétaire, la Fed a laissé les taux d’intérêt directeurs proches de zéro et le président Jerome Powell a averti que l’économie allait chuter à un “taux sans précédent” au cours du trimestre actuel.

Mais M. Powell a également déclaré que l’économie se redressera à mesure que les restrictions seront levées et a promis que la banque centrale continuerait à soutenir la reprise.

“La Fed s’est vraiment mise en avant pour essayer de ramener la reprise”, a déclaré Rick Meckler, associé chez Cherry Lane Investments à New Vernon, New Jersey. “Ils ont été agressifs et c’est probablement la raison pour laquelle le marché a montré une certaine force, même à la lumière de nouvelles économiques vraiment négatives”.

Le Dow Jones Industrial Average a augmenté de 532,31 points, soit 2,21 %, à 24 633,86, le S&P 500 a gagné 76,12 points, soit 2,66 %, à 2 939,51 et le Nasdaq Composite a ajouté 306,98 points, soit 3,57 %, à 8 914,71.

A lire également : la Réserve fédérale laisse les taux proches de zéro, voit les risques de coronavirus persister

Sur les 11 principaux secteurs du S&P 500, tous, à l’exception des services publics et des biens de consommation de base, ont terminé la session en beauté, les entreprises du secteur de l’énergie affichant le plus fort pourcentage de hausse. La saison des bénéfices a battu son plein, 192 des entreprises du S&P 500 ayant publié leurs résultats. Parmi celles-ci, 64,6 % ont battu les estimations du consensus, selon les données de Refinitiv.

Dans l’ensemble, les bénéfices du S&P 500 pour le premier trimestre sont en baisse de 15,1 pour cent par rapport à l’année dernière, un renversement radical par rapport à la prévision de croissance annuelle de 6,3 pour cent au 1er janvier, par Refinitiv.

Les actions de Boeing Co ont fait un bond de 5,9 % après que le fabricant de l’avion ait annoncé qu’il réduirait ses effectifs et sa production pour faire face à la chute de la demande. La société de covoiturage Lyft Inc. prévoit de réduire ses effectifs de 17 %, selon une exclusivité de Reuters. Ses actions ont augmenté de 4,0 %.

Facebook Inc a augmenté d’environ 8 %, alors que les actions de Microsoft Corp et de Tesla Inc ont gagné près de 2 % dans le marché secondaire suite à leurs rapports sur les bénéfices.

Sur le NYSE, les émissions qui progressent sont plus nombreuses que celles qui reculent, avec un ratio de 6,73 pour 1 ; sur le Nasdaq, un ratio de 4,29 pour 1 a favorisé les avancées.

Le S&P 500 a enregistré 6 nouveaux plus hauts sur 52 semaines et aucun nouveau plus bas ; le Nasdaq Composite a enregistré 42 nouveaux plus hauts et 1 nouveau plus bas.

Le volume sur les bourses américaines a été de 12,71 milliards d’actions, contre une moyenne de 12,28 milliards au cours des 20 derniers jours de bourse.

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Damien ROUSSON

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Voir tous les articles de Damien ROUSSON →