24 octobre 2020

Vitol exporte 10% de la production pétrolière du Kazakhstan

NUR-SULTAN, Kazakhstan – Les accusations portées contre le Kazakhstan en ce qui concerne l’octroi au négociant en pétrole suisse Vitol d’une position privilégiée sur le marché kazakh, qui lui a permis de se tailler la part du lion dans l’exportation du pétrole kazakh à l’étranger, sont fausses, premier procureur général adjoint du Kazakhstan Berik Asylov a déclaré dans un rapport au Majilis, chambre basse du parlement, le 29 septembre, sur les allégations d’opérations illégales avec le pétrole, le gaz et le blanchiment d’argent kazakhs.

Il a informé des résultats du contrôle effectué par le parquet général. “Selon le rapport du ministère de l’énergie du Kazakhstan, pendant la période de 2009 à 2019, toutes les entreprises ont exporté de la République 752 millions de tonnes de pétrole, dont les entreprises du groupe Vitol ont acheté environ 53 millions de tonnes de pétrole à la compagnie nationale KazMunayGas, ainsi qu’à ses filiales et joint ventures, soit environ 7% du volume total des exportations sur une période de dix ans”, a déclaré M. Asylov.

Selon lui, près de 75% des exportations de pétrole de l’année dernière appartiennent aux opérateurs des trois plus grands champs du pays : Tengiz (Tengizchevroil, 29,7 millions de tonnes), Kashagan (NCOC, 14,1 millions de tonnes) et Karachaganak (KPO, 10,1 millions de tonnes).

“45,78 millions de tonnes du volume, conformément aux termes des accords de partage de la production (PSA) et des contrats avec le gouvernement du Kazakhstan, les opérateurs de ces trois plus grands projets ont vendu indépendamment sur le marché international grâce à leur système de commercialisation et de vente indépendant”, a déclaré M. Asylov.

Il a rappelé que les opérateurs de ces trois plus grands projets (Tengizchevroil, NCOC, KPO) sont exemptés de l’obligation de fournir du pétrole sur le marché intérieur du Kazakhstan pour l’usine de trois grandes raffineries.

Le reste du pétrole exporté par le pays, soit 25,4% des exportations, a été fourni par 58 compagnies pétrolières. Selon le ministère de l’énergie du Kazakhstan, ces compagnies “fournissent principalement des approvisionnements au marché intérieur pour les besoins des raffineries nationales, et n’effectuent qu’ensuite des approvisionnements à l’exportation”.

La part des ventes d’huile Vitol des entreprises productrices de pétrole contrôlées par KazMunayGas, représentées par Embamunaigas, OzenMunayGas et KazakhTurkMunai, en 2009-2019 ne s’élevait qu’à 2 % ou 1,23 million de tonnes, a déclaré Daniyar Berlibayev, vice-président du conseil d’administration de la société nationale.

Le Kazakhstan en Asie centrale, grâce à ses riches gisements de pétrole, qui sont situés principalement dans les régions occidentales de la république, est inclus dans la liste des plus grands pays producteurs de pétrole. Selon les résultats de l’année dernière, le volume de la production pétrolière s’est élevé à 90,4 millions de tonnes. Les autorités de la république se fixent des objectifs ambitieux pour augmenter le taux de production de pétrole au cours de la prochaine décennie à 120-150 millions de tonnes par an.