23 octobre 2020

Une commission américaine lance une enquête sur la décision de Trump de mettre fin au financement de l’OMS

La commission des affaires étrangères de la Chambre des représentants américaine a lancé une enquête sur la décision de l’administration Donald Trump de mettre fin au financement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), a déclaré lundi le président de la commission, Eliot Engel.

Dans une lettre adressée au secrétaire d’État américain Mike Pompeo, le membre démocrate du Congrès a dénoncé la décision de mettre fin au financement comme une distraction politique de la réponse de l’administration au Covid-19 et a exigé que le Département d’État produise des dossiers et des informations concernant cette décision, a rapporté l’agence de presse Xinhua.

“La décision du président Trump de mettre fin au financement de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) en pleine pandémie mondiale est contre-productive et met des vies en danger”, écrit M. Engel dans sa lettre.

Engel a déclaré que bien que l’OMS soit imparfaite, l’organisation a “joué un rôle essentiel de coordination entre les gouvernements du monde entier, et a rapidement déclaré que la propagation de Covid-19 était une urgence sanitaire et une pandémie”.

Le haut responsable du Congrès a souligné que l’OMS avait fait des efforts inestimables pour aider à ralentir la propagation et à aplatir la courbe de la pandémie.

“Attaquer l’OMS, plutôt que l’épidémie de Covid-19, ne fera qu’aggraver une situation déjà désastreuse en sapant l’un de nos principaux outils de lutte contre la propagation de la maladie”, a déclaré M. Engel.

Le président a fixé au 4 mai la date limite pour la remise par le Département d’État des documents relatifs à la décision de suspendre le financement de l’OMS.

Alors que le nombre de victimes de Covid-19 augmente à travers les États-Unis, la Maison Blanche a essayé de détourner les critiques sur ses erreurs passées en en blâmant d’autres.

Le président Donald Trump a annoncé le 14 avril qu’il mettrait fin au financement de l’OMS en attendant une révision qui, selon lui, couvrirait le “rôle de l’agence dans la mauvaise gestion et le camouflage de la propagation du coronavirus”. Selon les responsables de l’administration, les États-Unis versent chaque année environ 500 millions de dollars à l’OMS.

A lire également : Covid-19 aux États-Unis : Trump prédit 70 000 morts alors que le nombre de victimes du virus atteint 55 000

Pompeo a également déclaré que l’organisation n’avait pas réussi à remplir sa mission pendant la pandémie mortelle. Le président et le secrétaire d’État ont tous deux accusé l’OMS de ne pas être assez critique envers la Chine, Trump qualifiant l’organisation de “centrée sur la Chine”.

En date de lundi après-midi, les États-Unis ont signalé plus de 980.000 cas de Covid-19 avec plus de 55.000 décès, selon le Center for Systems Science and Engineering de l’Université Johns Hopkins.

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Damien ROUSSON

Entrepreneur sur la région lyonnaise, je suis persuadé que le monde a besoin d'articles bienveillants afin recréer de la confiance dans la presse et de laisser derrière nous cette phase de défiance et cette ère de fake news.

Voir tous les articles de Damien ROUSSON →