22 septembre 2020

Un magnat des médias de Hong Kong arrêté en vertu d’une nouvelle loi sur la sécurité

Le magnat des médias et militant pro-démocratie de Hong Kong, Jimmy Lai, a été arrêté en vertu d’une nouvelle loi sur la sécurité nationale, et détenu parce qu’il est soupçonné de “collusion” avec les forces étrangères.

Lai, connu pour son soutien au mouvement pro-démocratique de la région et ses critiques à l’égard de Pékin, a été arrêté lundi avec six autres personnes, dont son fils, alors que le journal qu’il dirige, l'”Apple Daily”, a été fouillé par environ 200 policiers, qui confisquaient des documents.

“L’opération policière est toujours en cours et n’exclut pas d’autres arrestations”, a déclaré la police.

L’arrestation de Lai se fonde sur une loi controversée adoptée en juin, visant à lutter contre la subversion, le terrorisme, le séparatisme et la collusion avec les forces étrangères, les militants de la démocratie du monde entier avertissant que la loi sera utilisée pour éliminer la dissidence et renforcer le contrôle de Pékin.

Son arrestation est intervenue dans le contexte de la répression par Pékin des militants de l’opposition dans la région semi-autonome, et dans un contexte de préoccupations croissantes concernant la liberté d’expression et la liberté des médias en raison de la loi sur la sécurité nationale récemment adoptée.

Au début du mois d’août, la police de Hong Kong a ordonné l’arrestation de six militants pro-démocratie vivant en exil, soupçonnés d’avoir violé la nouvelle loi chinoise sur la sécurité nationale pour la ville, selon les rapports des médias chinois.