22 octobre 2020

Trois autres laboratoires confirment que Navalny a été empoisonné avec du Novichok

Les laboratoires français et suédois ont confirmé que l’opposant politique russe Alexei Navalny a été empoisonné avec l’agent neurotoxique Novichok de l’ère soviétique, a déclaré l’Allemagne lundi.

“Trois laboratoires ont maintenant fourni indépendamment la preuve qu’un agent neurotoxique du groupe Novichok est la cause de l’empoisonnement de M. Navalny. Nous renouvelons l’appel à la Russie pour qu’elle explique ce qui s’est passé. Nous sommes en contact étroit avec nos partenaires européens sur les prochaines étapes”, a déclaré le gouvernement allemand dans un communiqué.

Navalny est un critique féroce du président russe Vladimir Poutine. Le 20 août, il est tombé malade lors d’un vol entre la Sibérie et Moscou, obligeant l’avion à faire un atterrissage d’urgence à Omsk, où il a passé deux jours à l’hôpital avant d’être évacué vers l’Allemagne.

L’Allemagne dit qu’il a été empoisonné avec un agent neurotoxique de type soviétique Novichok pour tenter de l’assassiner. La Russie a rejeté ces affirmations. La semaine dernière, l’hôpital Charite de Berlin, qui a traité Navalny, a déclaré que son état s’était amélioré et qu’il était sevré de la ventilation mécanique.

Lundi, l’hôpital Charite a déclaré que Navalny a été retiré avec succès de la ventilation mécanique et qu’il peut maintenant quitter brièvement son lit.

Moscou a insisté à plusieurs reprises sur le fait qu’elle n’a vu aucune preuve que la Navalny ait été empoisonnée et a rejeté les conclusions de Berlin.

Lundi, le président français Emmanuel Macron a demandé au président russe Vladimir Poutine de veiller à ce que “toute la lumière soit faite, sans délai” sur les faits entourant l’empoisonnement de Navalny.