19 octobre 2020

Rakhmon, l’homme fort du Tadjikistan, va prolonger son règne de 28 ans

Le président autoritaire du Tadjikistan, Emomali Rahmon, a remporté son cinquième mandat, avec 90,92 % des voix, a déclaré lundi le chef de la commission électorale centrale.

Rakhmon, 68 ans, devrait devenir le plus ancien dirigeant de l’ancienne région soviétique. Il dirige le pays depuis 1992. Il a été élu président en 1994 après que le poste ait été rétabli, et réélu en 1999, 2006 et 2013. Le pays est l’un des plus pauvres de la région.

Human Rights Watch a décrit le Tadjikistan comme ayant une “situation désastreuse en matière de droits de l’homme”, alors que l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe, qui a contrôlé le vote de manière indépendante, n’a jamais reconnu une élection dans le pays comme étant démocratique.

Les quatre concurrents de Rakhmon sont membres de la docile chambre basse du Parlement et ont évité de critiquer leur président, dont le titre officiel est “Fondateur de la paix et de l’unité nationale – Leader de la nation”.