14 août 2020

Profondément préoccupée” par l’impact du Covid-19 sur la réponse mondiale au VIH : OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) est profondément préoccupée par l’impact de Covid-19 sur la réponse mondiale au VIH, a déclaré son directeur général, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus.

“Une nouvelle enquête de l’OMS a montré que l’accès aux médicaments contre le VIH a été considérablement réduit en raison de la pandémie. 73 pays ont signalé qu’ils risquaient de manquer de médicaments antirétroviraux (ARV)”, a déclaré le chef de l’organe sanitaire des Nations unies.

“Pour atténuer l’impact de la pandémie sur l’accès au traitement, l’OMS a recommandé à tous les pays de prescrire les ARV pour des périodes plus longues – jusqu’à six mois – tout en renforçant la chaîne d’approvisionnement pour tous les médicaments”, a déclaré M. Tedros.

A VOIR AUSSI : Crise Covid-19 : le classement des États en matière de soins de santé devrait bientôt être établi

La DG de l’OMS a souligné qu’en 2018 et 2019, le nombre de nouvelles infections par le VIH s’est stabilisé à 1,7 million par an et qu’il n’y a eu qu’un modeste “progrès dans le blocage parce que les services de prévention et de dépistage du VIH n’atteignent pas les groupes qui en ont le plus besoin”. “Un meilleur ciblage des interventions et des services de prévention et de dépistage qui ont fait leurs preuves – y compris la PPrE et l’autotest du VIH – sera essentiel pour redynamiser la réponse mondiale au VIH”, a-t-il déclaré.

Il a déclaré que les progrès dans la réduction des décès liés au sida peuvent être “accélérés en intensifiant les efforts pour lutter contre les comorbidités et les infections opportunistes, notamment la tuberculose, l’hépatite et les nouvelles menaces comme le Covid-19”.

“Bien que la lutte contre le COVID-19 soit une priorité mondiale, nous ne devons pas tourner le dos aux 38 millions de personnes vivant avec le VIH et aux millions d’autres qui risquent d’être infectées. Le moment est venu de redoubler d’efforts, de renforcer l’unité nationale et la solidarité mondiale pour lutter à la fois contre la pandémie de COVID-19 et contre des maladies comme le VIH”, a-t-il déclaré.

Selon les dernières données de l’université Johns Hopkins, le nombre de cas de coronavirus dans le monde a dépassé les 11,5 millions, tandis que le nombre de décès a dépassé les 5 lakh.